Le Rein se fatigue des désirs incontrôlés et désordonnés de l'estomac (attention aux excès des repas de fin d'année qui comme par hasard sont souvent suivis d'épidémies de grippe ou de gastro-entérite. Les émonctoires surchargés affaiblissent le système immunitaire, nous rendant plus vulnérables aux virus.
L'alimentation de l'hiver doit permettre d'une part de stimuler l'organe Rein et d'être en harmonie avec la saison et l'endroit où nous vivons.
La saveur dominante de l’Énergie Rein/Vessie est le salé dont le rein a besoin en hiver mais toutefois pas en trop grande quantité.