Saisons de mets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - acidose chronique

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 07 mai 2014

Un printemps léger et coloré dans nos assiettes pour « Mieux vivre en santé »

Il est primordial de comprendre que notre organisme ne pourra pas assimiler et utiliser les nutriments nécessaires, et ce, malgré une alimentation de qualité, s’il est trop chargé en toxines et présente un niveau d’acidité trop élevé.

Fatigue générale, manque de tonus, teint terne et brouillé, digestion ralentie… sont les signes d’un encrassement. Le foie, les intestins, les reins, la peau et les poumons sont les « portes de sortie » des toxines produites par notre métabolisme. Ils sont, à la fin de l’hiver, souvent débordés par une production trop importante de déchets indésirables, dus essentiellement à une alimentation trop abondante, trop riche en mauvaises graisses, en protéines carnées, en sel et en sucre. Cette alimentation est aussi composée de trop d’aliments raffinés et industriels, carencée en fruits et légumes.

Ces toxines, qui ne seront plus correctement éliminées, vont s’accumuler, s’infiltrer dans nos tissus et rendre nos liquides nourriciers de plus en plus acides.

Or, lorsque le corps est durablement trop « acide », une acidose chronique, source de nombreux troubles de santé, peut s’installer : fatigue chronique, inflammation des tissus, calculs rénaux, diminution des défenses immunitaires, problèmes de peau, pathologies articulaires et ostéoporose.

Lire la suite...

vendredi 25 octobre 2013

Et si vous étiez trop « acide » ? Quels impacts sur votre organisme ? Comment revenir à des conditions plus favorables pour la santé ?

Si ce sont les ouvrages de la doctoresse Catherine Kousmine et de Christopher Vasey qui ont fait connaître  ce concept, les chercheurs s'accordent aujourd'hui sur l’importance de l’équilibre acide-base pour la santé, un équilibre influencé essentiellement par l'alimentation mais également par le stress.

Pour fonctionner de manière optimale, notre organisme a besoin de maintenir certaines constantes de son milieu intérieur (ensemble des liquides de l'organisme) dont son acidité, dans des limites très étroites. Ainsi lorsque le corps est durablement trop « acide », ce qui se mesure par un pH urinaire bas (inférieur à 6,5), s'installe une acidose chronique, source de nombreux troubles de santé :

• ostéoporose

• inflammation des tissus

• diminution des défenses immunitaires

• perte musculaire (perte de poids)

• calculs rénaux

• fatigue chronique

• problèmes de peau

• vieillissement prématuré...

Lire la suite...