La principale source de l'indispensable vitamine D (moins de cancers, moins d'infarctus, moins de pathologies articulaires, moins de dépression...lorsqu’elle est présente en quantité suffisante dans le sang) est l'exposition au soleil. Or,entre la fin du mois d’octobre et celle du mois de mars, en raison d’une variation de la longueur d’ondes du rayonnement ultraviolet, s'exposer au soleil ne permet pas de la synthétiser suffisamment. Notre organisme la met en réserve mais la moitié est éliminée rapidement, et nous laisse en déficit à partir de novembre, avec le taux le plus bas en février. Les beaux jours sont l' occasion unique de restaurer nos réserves . Les chercheurs affirment qu'une exposition quotidienne d'une quinzaine de minutes, entre 11 heures et 15 heures, de la plus grande surface possible de peau , sans écran solaire, le visage protégé par un chapeau, et sans aller jusqu'à la rougeur, active la synthèse de vitamine D, qui constitue une protection puissante contre le cancer. Attention, le reste de la journée, il ne s'agit pas de s'adonner à un bronzage intensif mais au contraire porter chapeau, lunettes et vêtements ou... se tenir à l'ombre !

N'oublions pas que notre alimentation peut nous aider à apprivoiser ce merveilleux soleil et à se protéger des effets néfastes des ultraviolets en excès , pourvoyeurs de radicaux libres accentuant le stress oxydatif. Soigner le contenu de son assiette, permet d’offrir à son organisme de quoi donner à la peau un joli hâle, un teint éclatant, la nourrir et la protéger du dessèchement cutané.