Les pathologies cardiovasculaires font partie des maladies dites de « civilisation". Peut-on en réduire naturellement le risque ? Quel rôle joue l'alimentation dans la prévention de ces maladies ? Et si l’on se laissait surprendre par la remise en cause de certaines idées reçues ?