La médecine traditionnelle chinoise nous enseigne qu'au printemps, l’énergie yang croît, l’énergie yin décroît et tout comme la nature vit son renouveau par la montée de la sève après la mise entre parenthèses hivernale, notre organisme, ralenti  par l'hiver, a besoin d'être réveillé... mais en douceur.

Mus par  par « notre médecin intérieur » , nous ressentons, du reste,  le besoin de nous alléger des toxines accumulées et de nous régénérer.
L’organe le plus concerné par ce mouvement est le Foie, et plus précisément le couple de méridiens Foie/Vésicule biliaire au rôle très important et dont le printemps est  la saison, reliée à l'énergie Bois,  associée à la saveur acide, à la couleur verte, à l'émotion "colère" et à la vue.