Sans être franchement malades nous constatons un affaiblissement général de l'organisme pouvant entraîner des déficiences physiques, nerveuses, intellectuelles et sexuelles qui finissent par handicaper nos facultés d'agir au quotidien.

La fatigue ne doit pas être sous-estimée, le « malade imaginaire » n'existe pas . Sous quelle forme qu'elle se présente : organique, nerveuse, intellectuelle ou sexuelle (et il n'est pas rare que ces différentes formes soient imbriquées les unes dans les autres) elle est un avertissement envoyé par l'organisme.

Cet état provient de ce que nous négligeons les règles de vie saine et que nous nous plaçons dans des conditions de vie épuisantes et perturbantes : alimentation « dévitalisante », non respect de nos rythmes biologiques dû aux horaires décalés, temps de transport...etc. , pollution électromagnétique : téléphone mobile, ordinateur, four à micro-ondes, téléviseur, radio-réveil...etc