Saisons de mets

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Markal actualité avril 2015

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 17 avril 2015

Perdre ses kilos superflus sans perdre sa santé... (3 - Des conseils pour perdre du poids)

 1 - Éviter les glucides qui possèdent un index glycémique élevé

2- Choisir les bonnes graisses

3- Mâcher pour atteindre la satiété et ne pas grossir

Lire la suite...

mercredi 15 avril 2015

Perdre ses kilos superflus sans perdre sa santé... (2 ter -Consommer les aliments aux heures les plus propices à leur métabolisation)

Le goûter, pas seulement pour les enfants ! 

Quatre à six heures après le repas du midi et environ entre 16 heures et 18 heures, l’organisme doit faire face à un pic de cortisol dans le sang qui induit une sécrétion d’insuline : c’est donc le moment pour se faire plaisir avec des douceurs (mais à IG bas ou modéré) sans craindre de les stocker en graisses corporelles. En outre, c’est excellent pour le moral car goûter relaxe le cerveau et recharge les batteries.

Autre avantage non négligeable, cette collation permet d’alléger le dîner auquel on arrivera sans fringale. Or un dîner léger est l’assurance d’une digestion facile, d’un sommeil réparateur pendant que l’organisme pourra ainsi se consacrer à sa fonction « élimination » de la nuit.

Muesli_aux_flocons_de_riz_8645.JPG

Lire la suite...

lundi 13 avril 2015

Perdre ses kilos superflus sans perdre sa santé... (2 bis-Consommer les aliments aux heures les plus propices à leur métabolisation)

Déjeuner : savoir éviter "le coup de pompe" d'après le repas...

Dîner : le repas "à risque" !

Lire la suite...

samedi 11 avril 2015

Perdre ses kilos superflus sans perdre sa santé... (2-Consommer les aliments aux heures les plus propices à leur métabolisation)

La chrononutrition s’appuie sur le fait que les heures du jour et de la nuit (horloge circadienne) sont rythmées par des indices biologiques (déclenchement de sécrétions enzymatiques et hormonales) et propose un programme en accord avec les variations métaboliques de notre organisme au cours de la journée.

En composant les repas en fonction de ce programme, les chances de métaboliser adéquatement les macronutriments (protéines, glucides et lipides) sont plus élevées et diminuent donc les risques de stocker ce que l’on mange.

Consommer les aliments aux heures les plus propices à leur métabolisation

Le petit déjeuner :

porridge_flocons_de_sarrasin_aux_algues_8661.JPG

Lire la suite...