Souvent, nous abordons ce mois de novembre fatigués physiquement et psychiquement. En effet, nous subissons les caprices météorologiques et parfois les premiers assauts des virus hivernaux qui éprouvent notre organisme. Nous subissons également l'effet conjugué de la baisse de luminosité, qui agit sur notre bonne humeur en stimulant l'hypophyse, et celle du taux de vitamine D dans le sang, laquelle protège les neurones synthétisant la dopamine et la sérotonine.
Bref, si un bilan médical ne signale aucune affection maladive sous-jacente mais que nous nous sentons sans vitalité, peut-être avec une digestion ralentie, un sommeil non réparateur et moroses c’est que nous avons besoin d’un petit coup de pouce pour repartir du bon pied !