L'effet conjugué de la baisse de luminosité, (laquelle agit sur notre bonne humeur en stimulant l'hypophyse) et la baisse du taux de vitamine D (qui protégerait les neurones synthétisant la dopamine et la sérotonine) dans le sang, favorise la déprime saisonnière.

Pour influencer positivement notre humeur mettons des vitamines B, C et D (légumes vert foncé, céréales entières, légumineuses... fruits, huiles de foie de poissons, poissons gras, jaune d 'œuf, beurre cru...) des Oméga-3 (poissons gras, noix et certaines huiles), du fer, du manganèse et du Tryptophane (acide aminé essentiel apporté par le biais de l'alimentation et qui, une fois absorbé est transformé en 5-HTP substance à son tour transformée en sérotonine, notre « messager chimique de la bonne humeur »)dans nos assiettes et supprimons charcuteries, produits transformés et sucrés qui augmentent les symptômes de déprime.

(une synthèse de cet article sera publié dans le prochain numéro de Santé naturelle auquel je collabore régulièrement)