Règle n°1 : se réhydrater et éliminer en buvant environ 1,5 l à 2 l de liquide par jour sous forme d'eau, de thé vert et de tisanes.

Premier geste en posant le pied le matin : se presser un jus de citron et le boire dans de l'eau tiède (légèrement chauffée entre 50 et 60°, pas au-delà de 60° pour ne pas détruire la vitamine C) Boisson alcalinisante qui détoxifie l'organisme en relançant le travail du foie, prépare à la digestion du petit-déjeuner et contribue à éliminer en douceur les toxines !

Puis vient l'heure du thé vert : seule alternative à l'eau, cette boisson drainante et hydratante ne manque pas de vertus sur la santé ( prévention cardiovasculaire, de la gestion du stress psychologique et oxydatif...)

Et l'on partira travailler avec deux bouteilles thermos :

  • l'une remplie d'eau tiède/chaude car bue chaude l'eau ne demande aucune dépense énergétique de notre organisme qu'elle aidera de surcroît à se libérer de ses toxines ;

  • et l'autre d'une tisane « détox » qui sera composée de plantes pour drainer le foie, nettoyer les reins, et purifier le sang par exemple de la Reine des Prés, de la racine de Bardane, des semences de Fenouil, de l'Ortie et du Romarin. Si l'on a souffre de problèmes circulatoires on pourra rajouter de la vigne rouge, pour des articulations moins enflammées des feuilles de cassis ou pour résoudre les problèmes de rétention d'eau des feuilles de frêne.

Focus sur les plantes dépuratives :

  • sphère digestive (foie, vésicule biliaire et intestins) : Artichaut, Boldo, Chardon-marie, Desmodium, Chicorée (feuilles et racine), Fumeterre, Gentiane (racine) , Guimauve (racine), Menthes, Racine de Pissenlit, Radis noir, Romarin, Thym...

  • reins : Aubier de tilleul, Bouleau, Busserole, Chiendent, Cassis, Fenouil, Frêne, Orthosiphon, Reine des prés,  Queues de cerise...

  • peau : Bardane, Pensée sauvage...

  • poumons : Bourrache, Bouillon blanc, Eucalyptus, Hysope, Pin, Plantain, Sapin, Sureau…

Et bien entendu l’on veillera à ne pas être constipé donc une cure de psyllium peut s’avérer utile.

Règle N°2 : trois jours de mise au vert !

Des légumes, des légumes et encore des légumes... en jus, crus, en cuisson douce

  • riches en chlorophylle détoxifiante

  • riches en composés soufrés détoxifiants

  • riches en potassium draineur de l'organisme

  • et des racines bénéfiques pour l'intestin

Jour n°1 : aider tout en douceur son organisme à se nettoyer, en l’hydratant et lui apportant des nutriments digestes

Petit-déjeuner :

  • un jus vert chlorophylle « détox »: pour un verre il vous faudra 2 ou 3 feuilles de chou Kalé (très riche en bêta-carotène, vitamine K, vitamine C et calcium), 1 branche de céleri (draineur des reins), 1 pomme , 1 cuillère à soupe de spiruline en poudre ou en paillettes, 1 petit morceau de gingembre frais et de curcuma frais (selon le goût plus ou moins épicé souhaité) Couper les légumes et la pomme en morceaux, ajouter gingembre et curcuma et en extraire le jus à l'aide d'un extracteur de jus (si vous n'en possédez pas, mixez les dans un blender avec un peu d'eau, mais ce ne sera plus un jus car les ingrédients auront été broyés et non pressés), diluer la spiruline dans le jus obtenu et buvez aussitôt.

  • une salade de fruits frais avec quelques baies rouges séchées anti-oxydantes (goji, cranberries, griottes...) et une poignée d’amandes (préalablement trempés la veille dans un peu d'eau tiède) saupoudrée de cannelle et de cardamome, épices digestives et réchauffantes.

Surtout pas de lait ou de yaourt, ni de jus d'orange que votre foie n'apprécierait pas, surtout avalés au même repas  et n'oubliez pas d'accompagner ce petit-déjeuner froid d'un thé vert chaud, indispensable pour soutenir la rate.

Déjeuner :

  • encore un jus, mais tout en couleur et très antioxydant ! 1grosse betterave rouge crue (riche en bétaïne qui détoxifie le foie), une carotte (bien pourvue en potassium), une poignée de graines germées (véritable concentré de chlorophylle, de vitamines, de minéraux...), une tranche de citron et 1 poignée de persil (riche en vitamine C, K et fer)

  • un plat chaud de choux dont les composés soufrés et la vitamine C sont détoxifiants : par exemple un duo de brocoli et chou fleur cuits à la vapeur avec desalgues en paillettes déshydratées parsemés de curcuma et de gingembre frais râpés, dégustés arrosés d'un filet d'huile de première pression à froid (olive, colza, noix, lin, cameline...etc.) et assaisonnés avec un peu de gomasio. Les algues cuites ainsi à la vapeur ne nécessitent pas de réhydratation préalable. Végétaux marins les plus riches en protéines et en acides aminés, les alguessont remarquables par leur composition en minéraux nombreux et bien équilibrés. De plus, d’un point de vue de la Médecine Chinoise, elles ont la propriété d'éliminer l'humidité, ainsi elles s'adressent aux méridiens de l'Estomac, du Rein et du Poumon.

  • une infusion digestive : Mélisse, Camomille, Romarin, Thym, Verveine, Fenouil, Basilic, Badiane, Anis vert, Menthe poivrée… etc en unitaire ou en mélange

A propos de la betterave rouge crue ou cuite, véritable "alicament" :

- La betterave constitue d’abord un excellent apport de fibres solubles et insolubles, qui contribuent à entretenir la flore intestinale et restaurer la bonne santé du tube digestif. Ensuite elle renferme de nombreuses vitamines : A, C, B1, B2, B5, B6, B9... pour ne citer que les principales. Ainsi que de précieux composés antioxydants comme la lutéine, la zéaxanthine, la glycine et la bétaïne. Les minéraux ne sont pas en reste, avec du calcium, du magnésium, du potassium, du phosphore, du fer, du manganèse, du zinc, du sélénium, du cuivre…idéale donc pour contrebalancer un terrain acide!

- Riche en nitrates,elle contribue à réduire l’hypertension artérielle et à améliorer la circulation sanguine et l’oxygénation des tissus (c'est pourquoi les sportifs l'ont adoptée pour augmenter performances et endurance)

Dîner :

  • une soupe « maison » pour réchauffer le bol alimentaire, continuer à s'hydrater, stimuler l'élimination intestinale grâce à son apport en fibres et se remplir l’estomac sans le surcharger.Par exemple une soupe dans laquelle on mélangera des légumes riches en potassium ( poireaux, céleri, fenouil…) et des légumes « racines » (panais, carottes…) et que l’on pourra épaissir si besoin avec des flocons de céréales (avoine par exemple, céréale facile à digérer, très riche en fibres, rassasiante et dont l’index glycémique est bas)

  • une infusion au roïbos ou de réglisse (si vous n’êtes pas hypertendus) pour la détente, la relaxation et éventuellement combler une petite envie de douceur à la fin de cette première journée « détox »

    Il est important de dîner tôt sachant que le méridien de la Vésicule biliaire circule de 23 heures à 1h puis celui du Foie de 1 heure à 3 heures et de se coucher avant 23 heures pour une digestion et une nuit optimales !


    Une tisane fleurie qui facilite la digestion, fait oublier l’envie de grignoter après le dîner et calme le mental.

Plantes : Mélisse, Verveine, Camomille, Lavande + 2 gouttes d’huile essentielle de Pamplemousse diluées dans un peu de miel de lavande ou de tilleul.

1/3 de Mélisse, 1/3 de Verveine et 1/3 de Camomille + quelques fleurs de lavande (plus ou moins selon le goût désiré)

Huile essentielle de Pamplemousse anti-grignotage : puissante et acidulée,  l’huile essentielle de Pamplemousse fond comme un bonbon en bouche et « sature » les papilles ainsi queles récepteurs olfactifs, supprimant notre fringale en un rien de temps. Et parce que le grignotage, est également liée austress, l’huile essentielle de Camomille romaine (reconnue pour ses propriétés relaxantes) sera aussi un puissant allié pour ne pas céder aux pulsions alimentaires.

La « potion anti-compulsions alimentaires complète » : pour un flacon de 10ml, 8ml d’huile essentielle de Pamplemousse + 2ml d’huile essentielle de Camomille romaine. Quelques gouttes dans le creux des poignets et quelques gouttes sur le dos de la main, à laper chaque fois que l’envie de grignoter

Jour n°2 : après une journée au vert et une bonne nuit de sommeil, la sensation de lourdeur s'est sûrement un peu estompée. Tout en douceur on continue le nettoyage...

Petit-déjeuner :

  • un jus pomme-carottes (1 pomme pour 3 carottes) avec un peu de gingembre pour stimuler la digestion auquel on rajoute une cuillère à soupe de spiruline et une goutte d'huile essentielle de romarin à verbenone (stimulant hépato-biliaire)

  • un bol de flocons d'avoine(de préférence la variété d’avoine sans gluten)ou de riz, de sarrasin, de quinoa...etc.à faire gonfler dans du lait d'amandes (ou de noisettes, ou de chanvre, ou de coco...) et auquel on rajoutera par exemple des baies de canneberge (cranberries), des abricots secs, des graines de lin et de courge moulues et des noix de cajou. Ajouter cannelle et cardamome puis déguster encore chaud.

Déjeuner :

  • on mâche car mâcher amène plus rapidement à la satiété... de la mâche (riche en potassium), des endives (qui contribuent à la bonne santé intestinale et à l'abaissement des taux de lipides sanguins ) et du chou rouge (le plus intéressant de tous les choux, considéré comme un « alicament » car il renferme beaucoup de vitamine C, de Calcium, de Potassium et de composés soufrés (les composés soufrés, d’après certains chercheurs, auraient la faculté de freiner la croissance des cellules cancéreuses et favoriser leur autodestruction)

  • un plat chaud de légumes racines bénéfique à l'intestin, cuits à l'étouffée avec des châtaignes, nourrissant et qui n'alourdira pas la digestion.

  • une infusion digestive

Dîner :

  • on introduit des légumineuses, bien assimilables le soir, pour leur richesse en protéines et en minéraux, leur Index glycémique bas et leur apport en fibres (en flocons dans une soupe de légumes, sous forme de purée avec des pois casséspar exemple, un plat chaud de lentilles ou pois-chiches avec des légumes...etc.)

  • on s'accorde une petite douceur sans sucre ajouté sous la forme d'une compote de fruits sans sucre ajouté ou d’un fruit cuit (pomme entière cuite vapeur, à privilégier à la cuisson au four à haute température) qu'on accompagne d'une tisane à la fois calmante et digestive : infusion de camomille, de verveine, de mélisse...etc.

Jour n°3 : on retrouve petit à petit sa vitalité et sa capacité digestive mais on veille encore à ne pas introduire de protéines animales

Petit-déjeuner :

  • un smoothie très riche en bêta-carotène et gourmand pour entamer la journée : mixer une mangue, une poire, une poignée d'épinards, un peu de gingembre avec de l'eau de coco et une goutte d'huile essentielle de citronnelle. Dégustez aussitôt !

  • un porridge comme celui du 2ème jour mais en variant les ingrédients

Déjeuner :

  • une salade comme au 2ème jour mais en variant les variétés : par exemple, cresson et trévise, fenouil, champignons , algues...

  • un plat de légumes sautés au wok avec lentilles ou pois-chiches germés ou tofupar exemple

  • une infusion digestive

Dîner :

  • une soupe de légumes verts sans pomme-de-terre et sans sel de cuisson : poireaux, céleri, panais, carottes... avec des herbes fraîches (cerfeuil, persil) qu'on assaisonnera juste d'un peu de tamari ou de pâte miso.

  • un bol de riz blanc basmati avec des algues ,herbes frâiches, un peu de gomasio...

  • un plaisir pour garder le sourire : 2 carrés de chocolat noir (au moins 75 % de cacao) Riche en antioxydants et en magnésium, le chocolat pourrait, selon une étude parue en 2013 dans le Journal of Psychopharmacology, aider à retrouver le sourire...avec un thé blanc par exemple (le thé blanc n'a subi aucune fermentation, il est très faible en théine et c'est un puissant antioxydant . Son goût est très délicat)

Règle N°3 : avoir recours à quelques compléments alimentaires à base de plantes et vitamines pour favoriser l'élimination des toxines et protéger l'organisme.

Il sera bon de compléter cette alimentation détox d'après les fêtes par quelques compléments alimentaires bien choisis :

  • un complexe liquide de plantes (chardon-marie, romarin, aubier de tilleul, radis noir, chrysantellum, artichaut, pissenlit...) soulagera la sphère rénale et hépato-biliaire. Une ampoule de jus de radis noir le matin avant le jus vert peut suffire.

  • mais si ce n’est pas suffisant, c’est-à-dire si des symptômes d’encrassement de l’organisme subsistent (nausées, digestion lourde, fatigue…) on rajoutera de la vitamine C (qui joue un rôle très important dans la première phase de détoxination du foie, s’avère très importante dans le réseau de défense contre l'oxydation et l'inflammation car elle régénère aussi d'autres antioxydants comme la vitamine E et qu'elle favorise la synthèse de glutathion, le principal détoxifiant cellulaire. Nos besoins quotidiens de vitamine C sont de 400 mg au moins et non pas 200 ou 250 comme le préconisent les autorités sanitaires, on peut prendre sans danger de 3 à 6 g par jour en cas de besoin spécifique comme la détoxination du foie. La préférer naturelle et à action prolongée) ou du glutathion (principal détoxifiant cellulaire et en particulier du foie car il rend les toxines solubles et donc facilement éliminables)

  • la prise de psyllium, excellent régulateur de la fonction intestinale, à raison d'une cuillère à soupe diluée dans un peu d'eau le soir au coucher permettra un nettoyage en douceur et de faire « dégonfler » le ventre

  • la prise de chlorophylle qui assainit la flore intestinale, désintoxique l’organisme et permet le maintien de l’équilibre acido-basique. Les meilleurs sources de chlorophylle sont l’algue Chlorella (voir document joint), la luzerne, la spiruline, les herbes de blé et d’orge et tous les légumes à feuilles de couleur vert foncé.

  • une cure de tisane de bardane et pensée sauvage dépurera l'organisme et en particulier la peau (les plus pressés préféreront la prise sous forme d'ampoules)

  • une cure de magnésium (le plus biodisponible pour l’organisme est sous la forme de bisglycinate : Synphonat, Solgar...)ou bien magnésium marin associé à de la vitamine B6 et éventuellement B9 pendant au moins 3 mois pour une efficacité optimale ) associé à une plante adaptogène comme la rhodiola rosea ou le panax ginseng (ginseng coréen), ou la maca, ou l’éleuthérocoque (ginseng sibérien), ou l’ashwagandha...contribuera au bon fonctionnement du système nerveux, à réduire le stress émotionnel, la morosité et la fatigue de janvier. Cela peut éviter les grignotages source de perturbations digestives et de prise de poids !

Règle N°4 : s'oxygéner ! Marcher, faire du vélo, bouger à son rythme et dans la nature pour aider son organisme à éliminer les toxines et le stress

Et après ces trois jours ?

On reprend progressivement une alimentation saine et équilibrée en pensant à intégrer ces légumes détoxifiants au fil des semaines, en oubliant autant que faire se peut la viande rouge, les charcuteries, les céréales raffinées, les desserts sucrés et le sucre en général... Pour les non intolérants au gluten et au lactose en veillant à limiter le blé qui est la céréale la plus riche en gluten et la plus acidifiante, en réduisant les produits laitiers à trois portions par semaine ou tout au moins une portion par jour.

Car au-delà de la cure des lendemains de fêtes pourquoi ne pas adopter ce type d'alimentation, ne serait-ce pas une bonne résolution pour la nouvelle année ?