L'insomnie est le résultat de la désorganisation de ce mécanisme.

La mélatonine, qui n'entraîne pas d'effets secondaires, est une alternative intéressante aux somnifères et aux anxiolytiques. Elle recadre les phases de sommeil et comme elle est également un antioxydant puissant, tout l'organisme bénéficie de ses bienfaits.

Pour augmenter naturellement son taux il existe quatre moyens naturels :

  • consommer des aliments riches en mélatonine, ce sont essentiellement (par ordre croissant de teneur en mélatonine) : les tomates, les noix, le riz , l’orge, les fraises, l’huile d’olive, le raisin (et même le vin!) mais aussi les flocons d’avoine, les cacahuètes, la racine de gingembre, les asperges, les bananes et les brocolis

  • consommer des aliments riches en tryptophane (la mélatonine est synthétisée à partir de la sérotonine qui, elle-même est produite une fois que le tryptophane, un acide aminé que l’on trouve dans les aliments, arrive dans le cerveau) : l’avocat, la banane, les flocons d’avoine, les graines de courge, le soja, le persil, les œufs, le poulet, le canard...et le plus riche de tous : la morue !

  • prendre des plantes qui favorisent sa production comme le Griffonia riche en 5-HTP (précurseur immédiat de la sérotonine et que notre corps transforme au fur et à mesure de ses besoins en sérotonine, précurseur à son tour de la mélatonine)

  • rechercher la lumière en journée et s'en protéger la nuit

NB : Pour le bon déroulement de la production de mélatonine, l’organisme a besoin de tryptophane, de vitamines B3, B6, B9, de magnésium et de zinc.

A noter qu’un réveil précoce provient souvent de l’épuisement de la réserve de mélatonine, insuffisamment produite.

III / Insomnie, trop de cortisol ? – rôle du GABA

Les niveaux chroniquement élevésde cortisol (fréquents en cas de stress chronique) ou d’inversion des niveaux de cortisol (provoqués souvent par l’épuisement des glandes surrénales, causé par la fatigue chronique) c’est-à-dire faibles le matin (d’où souvent la difficulté « à décoller » du lit) et élevés le soir, ce qui perturbe la détente favorable à l’endormissement et à un sommeil de qualité, non seulement réduit les niveaux de sérotonine mais perturbe la production de GABA et aggrave le phénomène d’insomnie.

Le Gaba ( ou acide gamma-aminobutyrique) est un neurotransmetteur inhibiteur : il freine la transmission des influx nerveux. Il contribue à l’apparition du sommeil en diminuant l’action des neurones excitateurs. Il exerce une puissante action de relaxation (,il diminue la tonicité musculaire et ralentit le rythme cardiaque) et favorise donc très clairement le sommeil.( Du reste, la majorité des somnifères issus de molécules chimiques, agit en se fixant sur des récepteurs GABA)

Pour favoriser la synthèse de GABA,il faut avoir une alimentation suffisamment riche en glucides à index glycémique bas ou modéré fournissant de la glutamine, l'acide aminé précurseur du GABA. Parmi les aliments à privilégier : les amandes, l'avoine, la banane, le blé complet, le brocoli, les noix, les lentilles, le son de riz, le flétan.

Et réduire les niveaux de cortisol implique de réduire la caféine, l ‘alcool, le tabac, le sucre et tous les aliments à IG élevé mais également la pratique sportive trop intense en fin de journée.