Le poumon et la respiration

    La respiration est très importante en automne. S’aérer grâce à des balades dans la nature est bénéfique pour le Poumon mais aussi pour l’esprit car l’automne est une période un peu mélancolique, propre à l’introspection. Pratiquer des techniques respiratoires grâce à des exercices de qi gong ou de yoga ou de tout autre discipline énergétique est également préconisé.

L’énergie du Poumon doit être « chouchoutée » car c’est cet organe qui nous permettra de résister aux agressions de l’automne-hiver en protégeant notre organisme.

Tonifions donc notre poumon  et,outre les exercices de respiration, en :

  • diffusant régulièrement des huiles essentielles : eucalyptus, pin.… ;

  • en s’offrant un soin de réflexologie plantaire insistant sur les points réflexes reliés aux poumons et aux intestins ;

  • en consommant des aliments de saveur piquante : tous les choux, navets, radis, poireaux, oignons, ail, orties...mais également du gingembre, de la menthe et de la cannelle. Quant au jus de poire il est recommandé par les acupuncteurs en Chine afin d’évacuer le mucus des poumons.

  • en nous aidant de la phytothérapie, aromathérapie et gemmothérapie

La tisane est un moyen très accessible de profiter des bienfaits de la phytothérapie. Elle consiste à extraire les composés aromatiques des plantes par différentes méthodes de préparation telles que la macération, la décoction ou l’infusion de matériel végétal (fleurs fraîches ou séchées, tiges, racines, feuilles)

La macération consiste à laisser tremper le matériel végétal dans de l’eau froide durant plusieurs heures ou quelques jours (pour les plantes les plus fragiles comme la mauve, la guimauve…)

L’infusion consiste à verser de l’eau chaude sur le matériel végétal et laisser tremper pendant une dizaine de minutes. (fleurs & feuilles)

La décoction consiste à faire bouillir l’eau dans lequel repose le matériel végétal pendant 10 à 15 minutes(à utiliser pour les racines, les tiges ligneuses, les écorces. & feuilles coriaces)

La dose la plus courante pour les plantes en mélange est de 3 à 4 cuillères à soupe de plantes pour 1 litre d’eau.

Posologie: 3 bols par jour (3/4 L)au moins pour une réelle efficacité

Durée: cure de 21 jours (seule la verveine peut être bue sans interruption)

Un exemple de tisane :Eucalyptus, Bourrache, Thym citron (ou Thym), Sureau et Tilleul en mélange à parts égales, on peut y rajouter une pincée de cannelle et/ou un peu gingembre râpé.

Propriétés des plantes utilisées  :

Eucalyptus globulus (feuilles) :antiseptique et expectorant puissants donc précieux dans les infections telles que bronchites et pneumonies. Utilisé aussi pour soigner la toux, les rhumes et les maux de gorge.

Bourrache (sommités fleuries) : reconnue efficace contre la toux (béchique), les rhumes, et les bronchites, elle est sudorifique

Thym  : antiseptique puissant, antitussif et expectorant utilisé dans toutes les pathologies de la sphère ORL, antispasmodique (asthme)

Sureau (fleurs) : antitussif, anti-infectieux, sudorifique et fébrifuge , efficace pour soigner les rhumes et la grippe. Antiallergique (rhume des foins)

Tilleul (bractées fleuries) : action sudorifique et fébrifuge bénéfique sur toutes les affections pulmonaires, la grippe. Antispasmodique, calmant et sédatif, il est idéal contre la toux (1 poignée de plante séchée dans 3/4 de litre d’eau bouillante à infuser 10 minutes et à boire entre les repas toute la journée)

Autres plantes de l’herboristerie traditionnelle pour stimuler le Poumon et soigner les infections : le Plantain, l’Hysope, le Bouillon Blanc (Molène), le Pin sylvestre, l’Origan, la Ronce, la Menthe poivrée, le Romarin…

Astuce : la tisane de ronces permet d’expectorer, à boire à jeun par exemple pour expectorer les mucosités du matin

En cas d’enrouement et pour les cantatrices : l’herbe au chantre ou Erysimum, infusion en gargarisme salé au gros sel de Guérande

Plante de la pharmacopée chinoise : l’Astragale (racine) renforce l’énergie défensive du Poumon. Elle est reconnue plante adaptogène par la médecine occidentale. Ses principales vertus : stimulante immunitaire, tonique, digestive, ralentit le vieillissement de l’organisme (anti-oxydant puissant) , cardioprotectrice et neuroprotectrice, soutien en chimiothérapie.

Compléments conseillés : Extrait standardisé à 20 % de polysaccharides Vitall’+ ; Extrait standardisé Solgar (poudre brute + extrait standardisé) ; extrait hydroglycériné de la plante entière à 16 % de polysaccharides laboratoire Super Smart

Se soigner avec la Gemmothérapie

La gemmothérapie utilise exclusivement les cellules embryonnaires fraîches des plantes en croissance : tissus de jeunes bourgeons et pousses en plein développement. Ces tissus embryonnaires nommés macérâts (ils sont obtenus par macération dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine) concentrent toute l’énergie vitale de la plante à venir. A lui seul le bourgeon renferme les propriétés des fleurs, des fruits et des feuilles ce qui explique sa grande efficacité d’action. La gemmothérapie répond parfaitement aux principes de la naturopathie car elle agit en aidant l'organisme à trouver ses ressources pour se soigner.

Principaux bourgeons de la sphère ORL :

Viorne (Virbunum Lantana) : le bourgeon du poumon par excellence ! La viorne est un arbrisseau qui vit dans un espace aéré tel que des clairières. Il est normal, dès lors, qu’elle ait une influence apaisante sur les voies respiratoires, c’est un véritable draineur du poumon. Utile en cas de manifestations allergiques chroniques.

Cassis (Ribes Nigrum) :action anti-inflammatoire puissante, stimule les capsules surrénales (rôle de cortico-like) et donc lutte contre la fatigue, augmente l'activité du système nerveux sympathique, accroît la résistance du système immunitaire. harmonise l'action de toutes les plantes qu'on lui associe, et soulage les manifestations allergiques (manganèse dans la sève)

    Sapin (Abies pectina) : l'arbre a une grande vitalité et la communique. Il agit tout spécialement sur le système respiratoire et notamment les problèmes d'asthme. En gemmothérapie, c'est un excellent stimulant de l'immunité qu'on associe au Cassis et à l’Églantier. De nature yang, c'est un tonique.

    Églantier (Rosa canina) : excellent remède du système respiratoire (toute la sphère ORL), surtout pour les enfants, pour les angines et tous les états chroniques en général. Au niveau glandulaire, il stimule les défenses immunitaires (c'est un antiviral) et lutte contre les inflammations à répétition

    Peuplier (Populus nigra) : le bourgeon de la respiration. Le peuplier, souvent planté dans des milieux humides, au bord de l’eau, pousse rapidement. Il était considéré par les anciens, pour ses vertus, comme un arbre bouclier et ses bourgeons étaient déjà utilisés pour la fabrication du fameux « onguent de peuplier » d’antan. Plusieurs propriétés connues du bourgeon de peuplier découlent de celles de la propolis et soutiennent la respiration.

Choisir toujours un macérât concentré hydro-glycériné (un mélange d’eau-alcool-glycérine)qui n’a subi aucune dilution. Cette technique permet d’extraire toutes les vertus et l’énergie vitale des bourgeons.

Posologie courante : 5 gouttes 3fs/ jour pures de préférence et en sublingual, entre les repas