La Rate est l’organe maître de l’inter-saison. Son rôle est capital, elle est l’organe majeur du processus digestif : responsable du transport et de la transformation des liquides organiques et de tout ce que nous mangeons, la Rate doit fournir l'énergie pour « cuire » le bol alimentaire contenu dans l'estomac. La bonne digestion naît de la complémentarité entre l’estomac, qui déteste la sécheresse et la trop grande chaleur, et la rate, qui n’aime pas l’humidité.

Pour ce faire, il faut préserver sa qualité énergétique. Or, outre les émotions négatives (excès de rumination, anxiété et stress accumulés) ce qui affecte le plus la qualité énergétique de la Rate, c’est l’alimentation : des aliments inadaptés l’affaiblissent notablement et assez rapidement.

Les aliments affaiblissant la rate auront pour conséquence d’accumuler de l’humidité. L’humidité qui ne peut être évacuée se transformera par la suite en mucosités lesquelles sont à l'origine de nombreux troubles : surpoids (« glaires » stockées sous la peau), toux grasse ou asthme (mucosités-glaires dans les poumons) diarrhées ou selles molles (humidité dans les selles), pathologies articulaires (humidité au niveau des articulations) frilosité surtout des extrémités (mauvaise gestion du sang), fatigabilité (manque d'énergie),...etc.

La saveur douce est associée à la Rate mais attention, si cette saveur, à dose modérée, la nourrit et la stimule, en excès, elle la déséquilibre et la lèse !

Quelques règles alimentaires simples à suivre :

  • Manger cuit plutôt que cru : éviter les repas exclusivement composés de salades de crudités comme plat principal (mais une petite part de crudités « réchauffée » par la vinaigrette est bienvenue en accompagnement d'un plat principal cuit et chaud)

  • Manger chaud plutôt que froid : il est nécessaire que le plat principal soit chaud et que l'on finisse le repas avec l’impression de chaleur dans le ventre. Pour cela, éviter de boire de l'eau froide pendant le repas et terminer par une boisson chaude (infusion digestive par exemple)

  • Réduire les aliments sucrés qui affaiblissent la rate (un peu de douceur la stimule mais trop de sucre la lèse) : si un ou deux carrés de chocolat noir (80 % minimum de cacao) en fin de repas aident à la digestion , un dessert sucré bloque la digestion... ainsi une crème glacée est un concentré de tout ce que déteste la Rate (froid , humidité et sucre en excès !) Dans cette même logique un petit-déjeuner salé est préférable à un petit-déjeuner sucré.

  • Limiter au maximum les produits laitiers : froids et humides par excellence ils sont, de plus, lourds à digérer. Bannir fromages blancs et yaourts et préférer fromage de chèvre et de brebis plus digestes en prenant soin de les sortir du frigo à l'avance et de ne pas les consommer en fin de repas.

  • Limiter les aliments humidifiants : certains aliments, sans être réellement humides, produisent de l'humidité dans le corps s'ils sont consommés en grande quantité ou mélangés à d’autres aliments. Il s'agit essentiellement des corps gras, des alcools, des plats sucrés et des plats industriels. Aussi, convient-il d' éviter les mélanges sucrés et/ou gras et acides très humidifiants notamment :

    - apéritif avec cacahuètes grillées et salées (acides, alcool, sucre et gras…)

    - fondue au fromage et vin blanc (laitage gras + alcool acide)

    - charcuterie et cornichons (gras et acides)

    Les mélanges céréales et produits laitiers ou céréales et fruits sont également humidifiants , par exemple :

    - corn-flakes avec lait animal ou yaourt animal

    - pâtes à la sauce tomate ou pain et confiture

    - pâtes carbonara

  • Consommer des aliments tièdes neutres et doux (sans être sucrés) qui vont favoriser la qualité énergétique de la Rate (voir liste ci-dessous)

  • Manger dans le calme et à heures régulières : le système digestif a besoin de calme et de régularité pour bien fonctionner

    Liste d’aliments à la fois doux, neutres et tièdes :

    - Produits animaux : poulet, canard, lapin, maquereau, sardine, anchois, hareng, truite, perche, carpe, huître, moule, crevette, crabe ...

    - Légumes et tubercules : poireau, navets, tous les choux, toutes les courges, carotte, betterave, fenouil, champignon noir et de Paris, haricot vert , petits pois, poivron ,aubergines, ail et oignon, pomme de terre, patate douce, châtaigne...

    - Céréales et légumineuses : riz, quinoa, millet, sarrasin, orge, avoine, azuki, lentilles, fèves, soja... (à noter que le blé surcharge la rate d' humidité)

    - Fruits frais de saison et fruits secs : figue, grenade, prune, pomme, poire, raisin, cerise, fraise, framboise, pêche, dattes, figues et abricot secs...

    - Fruits secs oléagineux et graines oléagineuses : noix, pistaches, sésame, tournesol...

    - Condiments divers : persil, aneth, ciboule, coriandre, basilic, anis étoilé (badiane), cannelle, cardamome, gingembre, girofle, noix de musacade, sauce soja, miel, sirop d'agave...

Quelques autres conseils :

- Assaisonner avec du poivre et/ou des piments (sans excès) qui réchauffent les plats.

- Consommer régulièrement du gingembre frais râpé car il réchauffe le plat et favorise la digestion. Ainsi, le mélange gingembre + ail + légumes de saison découpés en petit morceaux cuits à l'étouffée, la vapeur ou sautés dans de l’huile d'olive, accompagnés de riz et assaisonné avec de la sauce soja constitue à la fois un plat délicieux, sain, très digeste et profitable à la rate.