Rien n’est plus efficace que de les prendre en amont pour en atténuer les réactions. Une cure de drainage avec des plantes à visée anti-allergique, anti-inflammatoire et antioxydante apparaît comme le moyen le plus naturel et le plus efficace. Mais avant tout, garantir par une alimentation adaptée l’équilibre acido-basique et une fonction digestive optimale ( c’est-à-dire assurant une bonne assimilation des nutriments vitaux et une bonne évacuation des déchets produits par notre métabolisme), aidera à «  mieux vivre en santé » le printemps.

Car il est primordial de comprendre que notre organisme ne pourra pas assimiler et utiliser les nutriments nécessaires et ce, malgré une alimentation de qualité, s'il est trop chargé en toxines et s'il présente un niveau d’acidité trop élevé.

Ainsi est-il essentiel de veiller à la bonne santé de son foie et de sa flore intestinale et d'alcaliniser son organisme en adoptant une diététique préventive.

Comment faire en pratique ?

  • Épargner son foie : les symptômes des allergies printanières sont, en médecine chinoise, liés au Foie.Organe majeur de la gestion des déchets de l'organisme, surchargé, il détruira imparfaitement l'histamine (neuromédiateur impliqué dans les phénomènes allergiques) produite en excès par le corps.

  • Chouchouter son intestin : manger des fibres pour drainer l’intestin,introduire des prébiotiques et des probiotiques naturels pour favoriser la recolonisation des « bonnes » bactéries de la flore. Le stress chronique subi ( professionnel) ou que nous nous imposons (sport intensif par exemple), le stress issu de notre alimentation (aliments mal digérés comme ceux contenant du gluten et du lactose) enflamment notre intestin et détériorent sa flore. Or, le tissu lymphoïde intestinal (tissu composé des cellules de défense de l'organisme) représente la plus grande masse lymphoïde de l’organisme faisant de cet organe l'acteur principal de l'immunité. Une flore en mauvais état favorise donc les allergies.

  • Respecter l’équilibre acido-basique en limitant les aliments acidifiants (produits carnés et laitiers, sucre, café, thé noir…) en accompagnant les aliments acidifiants mais indispensables de par leurs qualités nutritionnelles comme les légumineuses et les oléagineux, d'aliments alcalins (manger des lentilles avec des légumes verts et des noix avec des pommes) et en augmentant l’apport de légumes et de fruits, principaux aliments alcalinisants, peu cuits et crus.

Alors pour accompagner une cure de drainage par les plantes de 20 jours, mettons notre assiette au vert en adoptant une alimentation quasi végétarienne !

Avec quoi remplirons-nous nos assiettes ?

  • de légumes crus et peu cuits à basse température  en n'oubliant pas que notre foie et notre intestin adorent les verdures et les jus verts riches en chlorophylle : salades composées de roquette, cresson, épinards et autres jeunes pousses amères de printemps, soupes d’orties et de fanes de légumes nouveaux (carottes, radis, navets, blettes...) choux de toutes sortes dont la teneur en vitamine C et en composés sulfurés leur confèrent une action détoxifiante ;

  • de légumes lacto-fermentés, probiotique naturel et de végétaux riches en fibres solubles, prébiotiques qui nourrissent les « bonnes » bactéries (artichaut, asperge, poireau, pissenlit, ail, oignon, topinambour, banane...)

  • de protéines végétales comme les céréales complètes en réduisant toutefois le blé qui est la plus acidifiante (sarrasin, quinoa, riz, millet...), les légumineuses et les oléagineux (fruits secs et graines diverses) , deux sources de protéines moins acidifiantes grâce à leur richesse en minéraux alcalins (calcium, magnésium, potassium) ;

  • de bonnes graisses végétales issues d'huiles de première pression à froid en privilégiant celles riches en oméga-3 (colza, noix, cameline, lin, chanvre) qui sont de puissants anti-inflammatoire ;

  • d’aliments « vitalité » et riches en antioxydants (sélénium, vitamines A, C, E, caroténoïdes) comme les graines germées, les algues, les herbes fraîches, les fruits & légumes vert foncé, jaunes, orange, rouge.

Un menu tout vert pour 4 personnes - peu cher -

Entrée chaude : Soupe de fanes de navets aux flocons de millet

Préparation : 15 min

Cuisson  : 10 min

Ingrédients :

les fanes de 2 bottes de navets nouveaux

• 1 oignon nouveau avec sa tige

100 g de flocons de millet

1,5 l de bouillon de légumes « maison » ou reconstitué avec un cube

2 c. à s. de purée d'amandes blanches

herbes fraîches (persil, estragon...etc)

Bien laver les fanes de radis et les égoutter. Couper en fines rondelles l'oignon avec sa tige.

Verser le tout dans une casserole, ajouter les flocons, recouvrir du bouillon de légumes et laisser cuire à feu doux une dizaine de minutes.

Mixer avec la purée d'amandes puis servir parsemé de l'herbe fraîche choisie, ciselée.Un carré de chocolat cru avec un thé vert constituera un dessert très riche en polyphénols aux effets anti-allergiques !

Entrée froide : Salade d’avocat, cœurs de palmier, champignons et oignons rouges

Préparation : 20 min

Ingrédients :

2 avocats

4 oignons rouges nouveaux avec leurs tiges

8 cœurs de palmier sauvage

12 champignons de Paris rosés

4 c. à s. d' huile d'olive fruitée

le jus d’un citron

4 c. à s. de paillettes d'algues mélangées type « salade de la mer »

2 c. à s. de graines de sésame noir

Préparer la vinaigrette en mélangeant l'huile, le jus de citron, les algues et les graine de sésame.

Émincer les oignons et leurs tiges et débiter les cœurs de palmier en rondelles.

Ôter la partie terreuse du pied des champignons, brosser délicatement ces derniers puis les trancher en fines lamelles.

Couper les avocats en 2, le dénoyauter et à l'aide d'une cuillère prélever des petites billes de chair.

Verser le tout dans un saladier, incorporer la vinaigrette et remuer délicatement.

Risotto tout vert aux graines germées et à l'orange (recette issue de mon livre "Je cuisine à l'huile de coco")

Préparation : 25 min

Cuisson  : 40 min

Ingrédients

300 g de riz rond complet de Camargue

• 1 lde bouillon de légumes « maison » ou reconstitué avec un cube

• 2 oranges

1 oignon

80 g de jeunes pousses d'épinards

80 g de feuilles de roquette

40 g de graines germées fraîches de fenouil

20 g environ de persil

2 c. à s. d'huile vierge de noix de coco

huile de cameline

Mixer les épinards, la roquette, le persil (tiges et feuilles), les graines germées fraîches avec 25 cl de bouillon.

Prélever le zeste d'une orange et presser le jus des deux.

Dans une casserole à fond épais, faire revenir dans l'huile de coco bien chaude, sans le colorer, l'oignon émincé puis verser le riz, bien mélanger.

Lorsque les grains sont translucides,mouiller avec le jus d'orange, remuer et laisser cuire jusqu’à ce qu’il ne reste plus de liquide.

Verser une louche de bouillon, couvrir et laisser cuire à petits bouillons (feu doux) en surveillant et en remuant régulièrement. Ajouter louche par louche, au fur et à mesure que le riz boit, jusqu'à épuisement du liquide (40 minutes environ)

Avant de servir, incorporer le coulis d'herbes et le zeste d'orange.

Déguster bien chaud arrosé d'un filet d'huile de cameline.

Un carré de chocolat cru avec un thé vert constituera un dessert très riche en polyphénols aux effets anti-allergiques !

Article écrit pour Ecolomag - numéro de mars-avril 2017