Le Rein stocke notre réserve d’énergie

La première fonction du Rein est de contenir notre réserve d’énergie et cela sous deux formes.
Premièrement, sa forme substantielle Yin appelée « Essence » ou « Jing Inné » est héritée de nos parents au moment de la conception. Elle est en quantité limitée, non renouvelable, se « consume » plus ou moins vite selon notre hygiène de vie : la mort intervient lors de son épuisement.

La seconde forme apparaît sous sa forme énergétique Yang, est produite tout au long de la vie, par l’assimilation de l’énergie subtile de l’air inspiré et de celle de la nourriture ingérée. Elle vient donc compléter, entretenir et compenser le Jing inné. Dans le quotidien, l’énergie que nous utilisons provient principalement de l’énergie de l’air et celle de la nourriture.

Tout fonctionne bien lorsque nous avons un mode de vie sain et équilibré. En cas de mode de vie déséquilibré (alimentation erronée, mauvaise respiration, environnement pollué, vie émotionnelle perturbée, consommation de médicaments, …), la quantité et la qualité de l’énergie produite au quotidien sera déficiente et notre organisme devra puiser dans la réserve d’énergie du Rein pour faire face à nos besoins journaliers, épuisant le « stock » d’énergie et réduisant d’autant notre santé et notre longévité.

L’hiver, sachons ralentir, nous reposer et être casanier !

L'hiver se caractérise par des nuits plus longues que les jours et pour bien faire, nous devrions avoir la possibilité, tout comme les animaux, d’hiberner.

S’il est impossible d’agir ainsi, au moins ralentissons le rythme, reposons-nous, installons-nous au coin du feu, lisons, écoutons de la musique douce, pratiquons la méditation…

Et surtout, protégeons-nous du froid en nous couvrant largement, notamment la partie des lombaires, mais également les pieds et la tête. N’hésitons donc pas à utiliser une bouillotte au creux des reins !

Sur le plan alimentaire : une autre manière de prendre soin du Rein est de consommer des aliments qui vont le nourrir

Quant au méridien de la Vessie

Il gère la notion de « territoire » Une énergie vessie en équilibre nous permet d’éprouver le sentiment d’appartenance (lieu de vie, famille, métier…) et de stabilité mais également le fait d’être son propre guide, de pouvoir prendre sa vie en charge. En physiologie, l’énergie Vessie « commande l’expulsion de l’eau du corps » par son action directe sur l’organe vessie, sur les sphincters et sur l’urètre. Des cystites à répétition doivent nous interroger sur notre notion de territoire…