Aidons le Foie, principale « usine de détoxination et détoxification » de l'organisme ...

  • Le foie fabrique un peu plus d'un litre de bile chaque jour. Cette bile sert à transporter les substances toxiques pour qu'elles soient efficacement éliminées de l'organisme. De plus, elle émulsionne les graisses et les vitamines liposolubles dans l'intestin, améliorant leur absorption. Favoriser excrétion et sécrétion biliaire permet donc de libérer plus facilement les toxines et de maintenir le foie en bonne santé.

  • Plantes cholagogues (qui facilitent l'évacuation de la bile) et cholérétiques (qui stimulent la sécrétion de la bile) devront donc constituer la base d'un traitement de fond pour aider le foie dans sa fonction anti-toxique : Artichaut, Chardon-marie , Fumeterre , Pissenlit (racine), Radis noir, Romarin, Aubier de tilleul, Chicorée, Thym, Gentiane, Curcuma… à prendre selon votre goût en tisanes (plantes sèches), en extraits fluides de plantes fraîches sans alcool (ampoules), en macérâts de bourgeons (gemmothérapie)...

  • Mais également il conviendra de l'aider à se régénérer si besoin (après notamment une cure d'antibiotiques, de cortisone...ou de chimiothérapie) avec le Desmodium qui est non seulement un cholérétique et cholagogue mais un régénérateur des cellules hépatiques.

Renforçons l'efficacité de l'Intestin...

  • Si le foie est le site de la majorité des activités de détoxification, il est important de souligner que le premier contact de l'organisme avec un grand nombre de substances toxiques (les pesticides par exemple) se fait dans les voies gastro-intestinales. Le premier contact avec les médicaments également. Par ailleurs la muqueuse intestinale produit 80 % de nos cellules immunitaires et de la sérotonine (substance de l'humeur, l'émotivité et le sommeil)

  • Il est d'abord essentiel de ne pas être constipé afin de ne pas retenir les toxines en ayant recours si nécessaire à des stimulants doux du transit intestinal à base de Rhubarbe, Boldo, Bourdaine, Fenouil, Chicorée, Guimauve, fibres de fruits (raisin, prunes, figues, pommes…) mais à ne pas consommer de façon prolongée. Le meilleur régulateur du système intestinal et protecteur de la muqueuse est le psyllium, à choisir blond de préférence.

  • Il sera peut-être judicieux de « doper » la flore intestinale avec l'apport de probiotiques (ferments lactiques) éventuellement la prise de probiotiques « naturels » que sont le pollen, les légumes lacto-fermentés (et leur jus) et de faire une hydrothérapie du côlon avec un praticien formé à cette technique.

Et stimulons notre immunité avec 

  • L'Echinacée, particulièrement recommandée en cas d'affections chroniques.

  • Acérola, Argousier, Pépins de pamplemousse (en extrait)riches en vitamine C.

  • Propolis et gelée royale quiactivent les défenses naturelles et fortifient l’organisme.

  • le Reishi , le Shiitake et le Maitake, champignons d'origine asiatique, puissants immunostimulants quiaugmentent la résistance de l'organisme aux maladies.

  • lesbourgeons de Cassis, d’Églantier (ou rosier sauvage) , de Sapin... 

Pour approfondir ce thème, je vous invite mercredi 12 octobre à l'atelier que j'animerai dans le cadre
  des ateliers de naturopathie au fil des saisons à l'espace Plénitude
où est installée l'association Partage du Coeur, 10 avenue Guillaut à Perpignan (bus ligne n°4)

cliquez ici pour vous rendre sur le site : Ateliers naturopathie au fil des saisons - Association Partage du Cœur