Il convient de manger moins vite et dans le calme en privilégiant une alimentation plus yin afin de calmer l'excès d'énergie yang. C'est la saison par excellence pour consommer des légumes verts à feuilles et des légumes aqueux qui rafraîchissent le corps et des fruits, surtout des fruits rouges (petites baies) favorables à la circulation sanguine. Dans une même logique, il est plutôt conseillé de limiter les grillades (pourtant largement répandues) qui par ce mode de cuisson renforcent la dimension chaude des aliments, surtout quand ceux-ci sont de la viande dont la plupart est déjà de nature chaude. Ainsi que les aliments gras en général, les épices fortes, l’alcool, le tabac et le café.... En été buvez du thé vert !

En outre, il est primordial d'éviter les boissons glacées ( mieux vaut boire à température ambiante) et de ne pas abuser des crèmes glacées... froides, humides et surcrées elles représentent tout ce que déteste la Rate ! et elles risquent de provoquer "une attaque de froid dans l'abdomen" entraînant des troubles digestifs, notamment des diarrhées.


Enfin, on pensera à équilibrer le cru et le cuit, en privilégiant des méthodes de cuisson respectant la vitalité des aliments : aliments cuits al dente, à la vapeur douce ou à l'étouffée.

Une recette estivale

Une entrée mi-crue mi-cuite très digeste, adaptée à la saison de « grand yang » caractérisée par des fonctions digestives faibles car l'énergie est davantage centrée sur l'extérieur qu'à l'intérieur . Crues et non épluchées, les courgettes gardent leur forte densité en vitamines (A, B et C) et minéraux (potassium, phosphore, magnésium, manganèse..), comme en composés antioxydants (dont lutéine et zéaxanthine, deux protecteurs de la macula). Le poivron cuit à la vapeur est également une excellente source de bêta-carotène (transformé en vitamine A par notre organisme) et ce mode de cuisson n'apporte pas de dimension chaude à l'aliment comme la grillade, déconseillée à une saison où il convient de privilégier une alimentation plus yin afin de calmer l'excès d'énergie yang et de rafraîchir le corps.

Mousse de courgettes au basilic et son coulis de poivrons

Ingrédients pour 4 verrines :

- 4 courgettes très jeunes

- une dizaine de feuilles de basilic

- 1 cébette ou un oignon tige

- 4 c. à s. de graines de sésame noir

- 2 c. à s. de soja lactofermenté à tartiner au basilic (Tartimi ou Vie Claire)

- 2 gros poivrons rouges bien mûrs 

- le jus d'un citron (10 à 15 cl environ)

- huile d'olive bien fruitée

    - 1 g d'agar-agar (½ cuillère à café)

- sel de Camargue romarin et citron

Préparation de la mousse de courgettes :

Mixer les courgettes crues et non épluchées avec l'oignon finement ciselé, la crème de soja à tartiner, une pincée de sel et un peu d'eau jusqu'à obtention d'une texture onctueuse. Verser cette préparation dans un saladier. Délayer l'agar-agar dans le jus de citron, porter à ébullition douce et maintenir cette ébullition une minute. L'incorporer en mélangeant dans la préparation puis ajouter le basilic frais ciselé et les graines de sésame puis répartir dans les verrines. Laisser refroidir.

Préparation du coulis de poivrons :

Faire cuire les poivrons entiers dans le cuiseur-vapeur environ 30 à 35 minutes (ils sont cuits lorsque la peau se détache facilement) Les peler, les évider de leurs graines en prenant soin de conserver le jus puis les mixer avec de l'huile d'olive, la gousse d'ail écrasée, un peu de sel et éventuellement un peu de leur jus de cuisson suivant la consistance du coulis souhaitée.

Les verrines

Dresser les verrines en versant le coulis de poivrons sur la mousse de courgettes. Décorer avec des graines germées. Déguster frais mais pas glacé !

mousse_courgette_coulis_de_poivrons.JPG