La reprise alimentaire en paliers

La faim, à l’issue d’une monodiète peut être très « ciblée » sur des aliments inappropriés. Or, il ne s’agit pas de gâcher les bénéfices acquis lors de la cure par un apport brutal de toxines (celles des charcuteries par exemple)

La reprise alimentaire se fait progressivement et en remontant les paliers de la préparation à la cure.

 

Après la cure de riz, il convient en revanche de ne pas réintroduire les fruits et légumes crus durant quarante-huit heures afin d’éviter des fermentations et putrescences gastro-intestinale. La reprise idéale étant de rajouter des légumes cuits à la portion de riz habituelle.

Il conviendra ensuite de veiller à combler les carences qui pouvaient exister avant la détoxination par une « cure de revitalisation ».

 

Ainsi, favoriser une alimentation riche en fruits et légumes riches en vitamines et antioxydants, introduire des aliments très nutritifs tels que les algues, les graines germées, les légumes lactofermentés… Utiliser de bonnes huiles bio et de première pression à froid, prendre des reminéralisants : prêle, ortie… Faire une cure de gelée royale ou de pollen… Se supplémenter en magnésium et en oméga-3 d’huiles de poissons, en vitamine D…etc. sera indispensable pour se recharger en vitamines et minéraux et redynamiser l’organisme.

 

Bonne cure !… sachant qu’une monodiète est souvent l’occasion d’analyser notre rapport à la nourriture et notre relation  au corps, de comprendre qu’une majorité de nos désordres de santé est due à une mauvaise hygiène intestinale causée par des excès alimentaires ou plus fréquemment encore par une alimentation irrationnelle non adaptée à notre tempérament, à nos capacités digestives. L’occasion de comprendre que l’alimentation est la base de la médecine préventive, celle vers laquelle nous devons de plus en plus nous tourner.

 

Christine Calvet - Article écrit pour le site Web des produits Markal - actualité de février 2016