Savez-vous que les Crétois et les habitants d'Okinawa, réputés pour leur exceptionnelle espérance de vie en pleine santé, en raffolent et en mangent tous les jours ?

    Quant à la médecine traditionnelle chinoise, elle nous apprend que l’estomac qui a besoin de porter le bol alimentaire à 38 °C pour faire son travail correctement, apprécie une soupe chaude (pas brûlante) et recommande un bol en début ou en fin de repas. Terminer son repas par un petit bol de soupe est meilleur pour la digestion que le terminer par un dessert sucré !

    Les principales vertus d'un bol de soupe de légumes « maison » :

    - il hydrate : équivalent à deux verres d'eau, il compense agréablement le manque chez ceux qui n'en boivent pas assez dans la journée. Bu chaud, ce potage, selon la médecine chinoise possédera un pouvoir hydratant supérieur.

    - il représente l'équivalent d'une portion de légumes et donc conserve la majorité de leurs nutriments (vitamines, minéraux et antioxydants) et fibres. Petite astuce pour préserver le maximum de vitamines et minéraux : choisir des légumes de culture biologique, ne pas les éplucher, les cuire peu de temps et en maintenant une ébullition douce, à couvert, dans une casserole de bonne qualité 

    - il est peu calorique et apporte une sensation de satiété : une étude menée chez des personnes en surpoids, a révélé que commencer son déjeuner par un bol de soupe permet de diminuer les calories ingérées dans la journée.

    Quelques conseils pour se régaler en toute santé :

    - notre alimentation « moderne » étant trop riche en sodium et pas assez en potassium, pour saler optez plutôt pour une petite poignée d’algues en paillettes « prêtes à l'emploi », une cuillère de pâte miso (pâte de soja fermenté) ou bien de tamari (sauce soja fermentée). N'oubliez pas les herbes aromatiques riches en antioxydants , qui parfument délicieusement.

    - variez les légumes : les courges qui donnent une belle onctuosité sont bénéfiques pour l'intestin et la rate tout comme les carottes et panais, les poireaux et le céleri, diurétiques, sont bien pourvus en potassium, les choux (sous toutes leurs formes) se distinguent par leurs composés soufrés, leur taux élevé en vitamine C et en calcium... et bien sûr rajouter ail et oignon !

    - pour agrémenter votre soupe, évitez la crème fraîche acidifiante et le gruyère râpé, acidifiants et trop riche en graisses saturées : préférez-leur une crème végétale (soja, amande, riz, avoine...) ou une bonne cuillère à soupe de purée d'oléagineux : amandes, noisettes, noix de cajou, cacahuètes...Astuce : pour un effet velouté, il suffit de la mixer à grande vitesse dans un blender adéquat !

     - préférez la patate douce à la pomme-de-terre, plus originale et subtile, aimée des enfants pour sa douceur, elle présente surtout l'avantage de posséder un index glycémique bas et d'être hypoglycémiante.

    - pensez à rajouter des légumineuses (lentilles, pois-chiches, haricots secs...) qui l'épaissiront, la rendront goûteuse, plus nourrissante en l'enrichissant en protéines et minéraux sans en augmenter l'index glycémique.

    Alors, quand réunissez-vous vos amis autour d'un buffet de soupe, en invitant chacun à apporter sa création gourmande et en jouant à faire deviner ce qu'il y a dedans ? Pas besoin d'être toqué pour mettre irrésistiblement en appétit !

    article écrit pour le magazine des gourmands et des gourmets La Gazette du Chef