II/ L'art d'accommoder les restes

Nos grand-mères ne jetaient rien : qui n'a pas goûté au célèbre pain perdu, récupération du pain rassis ? Lequel peut aussi se décliner en croûtons ou en chapelure... Les arêtes de poisson étaient utilisées pour faire un fumet et la carcasse du poulet pour un fonds de volaille. Si notre mode de vie actuel ne nous permet pas toujours de dégager du temps pour de longues préparations, il est néanmoins facile et rapide de réutiliser des simples restes de la veille ou de l'avant-veille (n'oublions pas qu'un produit cuisiné ne doit pas séjourner plus de 48 à 72 heures dans notre réfrigérateur !) pour élaborer des plats succulents et originaux. Les hachis parmentier feront la joie des restes de viande ou de poisson et se déclineront à l'infini en variant les épices, un crumble réunira en méli-mélo les légumes qui ne suffisent plus pour en faire tout un plat, les pâtes étofferont une salade de crudités, le riz épaissira une soupe...

Par exemple, que faire avec un reste de :


(Article écrit pour le site des produits Markal ; rubrique actualité d'août 2015)