• Les aliments à index glycémique élevé car le sucre dans le sang entraîne des réactions chimiques avec les protéines, dites réactions de glycation, sources de fabrication de AGE (produits de glycation avancés). Ces derniers s'attaquent au collagène, le rigidifiant : la peau perd en élasticité, souplesse, fermeté et les rides apparaissent. Ce sont essentiellement toutes les sucreries, les aliments raffinés (pain, riz, pâtes blancs), les céréales soufflées du petit-déjeuner, les pommes-de-terre en purée et frites...

  • Une diète ne respectant pas l’équilibre acido-basique car si le pH de l'organisme est trop acide la peau devient terne, sèche, son soutien dermique change de qualité. Globalement les protéines animales (viandes, poissons, œufs, fromages) et les produits céréaliers (pain, biscuits, riz, pâtes...) sont acidifiants tandis que les fruits et légumes (à quelques exceptions près) sont alcalins. Il s'agira donc de composer son assiette de 70 % d'aliments alcalins pour 30 % d'aliments (par exemple un pavé de saumon sera accompagné de légumes verts et le tout sera précédé d'une crudité, idem pour les végétariens remplaçant le saumon par un plat de riz-lentilles)

  • Les acides gras saturés en trop grande quantité (viandes grasses, produits laitiers) ainsi que les acides gras artificiels « trans » et hydrogénés (issus des fritures et des procédés destinés à solidifier les graisses, que l'on trouve dans les plats industriels, les viennoiseries, certaines margarines...) : ils rigidifient les membranes cellulaires et donc détériorent la souplesse, accentuent le dessèchement de la peau , installent une inflammation altérant le collagène , ont un effet négatif sur la qualité des vaisseaux capillaires du visage.

  • Les huiles trop riches en oméga-6 (huiles de tournesol, de pépins de raisin, de maïs, de carthame et d’arachide ) : elles ont un effet pro-inflammatoire.

A l'inverse, si notre peau reçoit des aliments adaptés, elle nous remerciera !

    1/ Se régaler de fruits et de légumes en quantité et en qualité en privilégiant :

  • ceux riches en vitamine C qui facilite et accélère la synthèse du collagène mais aussi répare les effets du stress oxydatif. Ce sont essentiellement le kiwi, la papaye, la mangue, le cassis et tous les fruits rouges, les agrumes, le melon pour les fruits, les poivrons, le persil, tous les choux, les épinards, le cresson et les petits pois pour les légumes.

  • ceux riches en caroténoïdes : fruits & légumes colorés- rouge, orange, jaune et vert foncé sans oublier les algues - contenant du bêta-carotène que l'organisme transforme en vitamine A, vitamine indispensable à la bonne santé de la peau. Une carence en bêta-carotène entraîne un dessèchement rapide de la peau et son épaississement.

  • ceux riches en vitamine E, puissant antioxydant : avocat, olives et tous les fruits secs oléagineux (noix de toutes sortes, noisettes, amandes...) ainsi que les graines de sésame. Une carence en vitamine E aggrave la profondeur des rides

De plus légumes, fruits frais et fruits secs possèdent un index glycémique bas à modéré.

    2/ Favoriser les bonnes graisses dans l'alimentation :

  • tous les poissons gras riches en oméga-3 : maquereau, hareng, sardine, saumon, anchois, foie de morue (bien pourvu également en vitamine A), et les végétaux riches en oméga-3 : huiles de colza, cameline, noix et son huile, graines de lin, de chanvre et leurs huiles, pourpier, algues...Ils activent la fabrication du collagène et en préservent la souplesse des membranes cellulaires donc ils assurent la souplesse, l'hydratation et l'éclat de la peau.

Ces graisses possèdent un index glycémique bas et ne font pas grossir.

    3/ Introduire des aliments riches en silicium, sélénium et zinc :

  • le silicium freine le relâchement de la peau : prêle et ortie essentiellement

  • le sélénium, est indispensable à la synthèse des fibres de collagène et d'élastine. A partir de la quarantaine un déficit en silicium provoque un dessèchement important de la peau et l'apparition de rides : la noix du brésil en contient le plus mais on en trouve également dans l'huître, le hareng, le champignon, tous les haricots secs, le soja, l'ail cru ...

Et boire du thé vert infusé au moins 10 minutes car il freine la peau vieillissante vers la dégénérescence pré-cancéreuse.


(article à lire également dans le magazine Ecolomag de mai/juin , page 16 - magazine mis à disposition des magasins bio qui le diffusent, à partir du 21 mai : http://www.ecolomag.fr/?ACCUEIL/DERNIER_NUMERO)