Le petit déjeuner

Le matin, on observe :

  • Une forte sécrétion de lipases pour utiliser les graisses nécessaires à la fabrication des parois cellulaires;
  • Une forte sécrétion de protéases pour entraîner le processus de fabrication des parois cellulaires (les protéases « digèrent » les protéines);
  • Une faible et lente sécrétion d’insuline et une mise en route de l’utilisation des glucides à index glycémique bas pour assurer progressivement les transferts énergétiques.

D’où un petit-déjeuner essentiellement « gras » avec au menu des lipides, protéines et glucides à index glycémique bas afin de préparer l’organisme à faire face à ses dépenses énergétiques au cours de la journée et de tenir jusqu’au repas de midi, sans agresser le pancréas.

3 idées de petit-déjeuner

Les études montrent que l’ajout de protéines et de bonnes graisses au petit déjeuner améliore la satiété.

  1. Des tartines de pain ou des galettes de sarrasin « maison » avec une protéine animale :

     

  2. Des tartines de pain ou des galettes de sarrasin « maison » avec une protéine végétale :

     

  3. Un porridge aux flocons de céréales, baies rouges et noisettes : flocons de sarrasin cuits 5 minutes dans du lait d’amande ou de soja avec des graines de cardamome dans lesquels on ajoute, hors du feu, une cuillère à café d’huile de sésame, une cuillère à café de graines de chia, de la cannelle, un peu de gingembre frais râpé, des cranberries et de goji réhydratées, des noisettes légèrement grillées et un ou plusieurs fruits frais de saison coupés en morceaux.