Tout d'abord  ne pas confondre la sève de bouleau et le jus de bouleau ! Ce dernier provient d'une simple extraction aqueuse des feuilles et donne un produit différent de la sève.


La sève de bouleau se récolte fin février début mars selon les années :

Elle se récolte au printemps, au moment de sa montée et avant l'ouverture des bourgeons. On pratique un trou de faible diamètre dans le tronc de l’arbre, sur une profondeur de 2 à 5 cm et on y insère un tuyau. Un liquide très clair, légèrement sucré s'écoule assez abondamment : la sève que l'on recueille dans un récipient.

La sève de bouleau, anti-inflammatoire, draine, détoxifie, reminéralise et stimule le métabolisme :

Outre deux hétérosides (le bétuloside et le monotropitoside) qui lui confèrent ses propriétés diurétique, anti-inflammatoire et analgésique, la sève de bouleau contient 17 acides aminés. Elle renferme également du mucilage, des antioxydants, des sels minéraux : calcium et potassium en grande quantité, cuivre, fer, magnésium, manganèse, sodium, zinc...et des vitamines  notamment du groupe B et de la vitamine C.

Les vertus d'une cure pratiquée au printemps :

La sève de bouleau est un excellent draineur diurétique et dépuratif. Elle s'utilise en cure de préférence au printemps pour épurer l'organisme des toxines accumulées pendant l'hiver.

  • elle active la diurèse et l’élimination des déchets organiques : acide urique, urée et cholestérol ;

  • elle a des propriétés vermifuge, détersive et anti-lithiasique et agit sur les maladies de peau dues à des troubles du système excréteur ;

  • de par son action inflammatoire, elle est utile en cas de douleurs rhumatismales ;

  • ses effets bénéfiques ont été remarqués dans les maladies des reins, de la vessie et de la vésicule biliaire.

Forme d'utilisation traditionnellement conseillée et conseils de la naturopathe :

  • Afin de bénéficier au maximum de ses principes actifs, il est nécessaire de choisir une sève fraîchement récoltée. c'est un produit vivant qui se conserve au frais au réfrigérateur entre 4° et 6°.

  • la cure doit durer au minimum 3 semaines et si le besoin d'épuration et de drainage est fortement ressenti, on pourra répéter la cure au cours du printemps ;

  • la posologie habituelle est d'un litre de sève par semaine soit en une seule prise le matin à jeun (un verre de 15 cl) soit réparti en trois prises par jour,  ¼ d'heure au moins avant les repas. - 3 litres sont nécessaires pour une cure de 3 semaines -

  • la posologie habituelle est d'un litre de sève par semaine soit en une seule prise le matin à jeun (un verre de 15 cl) soit réparti en trois prises par jour,  ¼ d'heure au moins avant les repas. - 3 litres sont nécessaires pour une cure de 3 semaines -

  • Pour optimiser ses effets, il est conseillé de l'associer à la gemmothérapie*, macérâts glycérinés concentrés bio de :

    • bourgeons de Cassis : ils exercent une action anti­-inflammatoire (utile en cas de douleurs rhumatismales), stimulent les capsules surrénales ("cortisone­ like") et donc luttent contre la fatigue. Ils sont adaptogènes, harmonisent l'action de toutes les plantes qu'on leur associe, ils renforcent les défenses de l'organisme et soulagent les manifestations allergiques (manganèse dans la sève).

    • bourgeons de Genièvre : ils contribuent à l’élimination des déchets organiques (urée acide urique, cholestérol...) drainent le foie, stimulent toutes les fonctions hépatiques. 

    • jeunes pousses de Romarin : elles possèdent une action anti­oxydante, anti­-toxique, de drainage hépatique et de régénération de l'intestin. Intéressant chez les personnes allergiques.

    Cellulite ? Remplacez les bourgeons de Genièvre par des bourgeons de Frêne. Le Frêne est un draineur rénal majeur mais également un anti­-inflammatoire de la cellulite.

    Troubles circulatoires ? Optez pour les bourgeons de Châtaignier, lequel est un décongestionnant lymphatique et un draineur veineux.

          Mode d'emploi : 3 à 5 gouttes trois fois par jour dans le verre de sève de bouleau.

*Le saviez­-vous ? La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui utilise les bourgeons et jeunes pousses d’arbres et d’arbustes. Récoltés frais puis mis en macération dans un mélange d'eau, d'alcool et de glycérine, ils sont de véritables concentrés de nutriments (vitamines, oligoéléments, minéraux...) et renferment la puissance énergétique de la future plante.

Où trouver la sève de bouleau ?

si vous habitez dans les Pyrénées Orientales ou dans l'Aude une adresse recommandable, directement chez la productrice :

Ferme les Pot'irons , Nathalie Joffre et Jean Desnos
10 rue Haute
11140 GINCLA
Tél : 04 68 20 56 83 / 06 34 12 00 26
mail : n.joffre@orange.fr

Qui dépose également ses contenants de 3L conçus pour une cure de 3 semaines au magasin La Vie Claire de Perpignan (948 chemin de la Fauceille - Tél. 04 68 88 25 38)