1 / L'état des artères, le cholestérol, l'athérosclérose :

Les artères sont des vaisseaux artériels partant du cœur qui conduisent le sang oxygéné venant des poumons vers les organes et les tissus et ce sont les veines qui récupèrent le sang chargé des déchets métaboliques produits par les tissus.

    Pour être efficace et pour que la circulation artérielle se fasse bien, il faut que la lumière (canal intérieur de l'artère) des artères soit bien dégagée, non encombrée par des athéromes (dépôts de mauvais cholestérol)

    Pour cela, la paroi artérielle doit rester souple et ne pas présenter des points d'inflammation.

Or, le vieillissement de la paroi artérielle se caractérise par des modifications structurelles de l'élastine, la rigidification du collagène et l’altération de la vasomotricité artérielle avec des points d'inflammation.

Et c'est sur ces points d'inflammation que vient butter le sang et c'est là que le cholestérol L.D.L (low density lipoprotéine), le cholestérol lourd, dit mauvais, va commencer à s'ancrer. Puis peu à peu, il forme un dépôt qui peut aller jusqu'à obstruer plus ou moins partiellement l'artère. Cet état va favoriser la formation d'un caillot à plus ou moins longue échéance. Ce caillot constitue le départ de l'infarctus.

Donc protéger le système cardiovasculaire revient à lutter contre le mauvais cholestérol et augmenter le bon cholestérol (H D L ou hight density lipoprotéine ), est celui qui circule, qui nettoie et qui ne se dépose pas sur les artères.

( Lors d’une analyse de sang, l’on considère généralement que le cholestérol doit être inférieur à 2,20 g, avec un H D L supérieur à 0,40 g et un  L D L inférieur à 1,30 g, et les triglycérides inférieurs à 1,50 g)

2/ Les plantes qui ont une action sur le cholestérol :

  • en herboristerie (tisane et gélules) : Artichaut, Chardon marie, Ail, Chrysanthelium americanum, Pissenlit, Cosse de haricot, Olivier, Thé vert, Curcuma, Gingembre, Cassis (feuilles), Aubépine (contre l'hypertension), Aubier de tilleul, semences de Fenouil, Ginkgo biloba (assouplit les artères, favorise la circulation cérébrale), Frêne...

  • en gemmothérapie (macérats glycérinés de bourgeons ou jeunes pousses) :

  • l'Arbre de Judée  pour nettoyer les artères des jambes et de la tête

  • l'Aulne glutineux draine et aide à réguler albumine et cholestérol

  • le Cornouiller sanguin protège les grosses artères

  • le Noisetier protège le cœur et les grosses artères

    3/ La nutrithérapie pour améliorer la souplesse des parois artérielles en favorisant la synthèse du bon cholestérol :

  • huile d'anchois, de sardines sauvages, de saumon + vitamine E (riches en acides gras insaturés essentiels)

  • huile de foie de requin (squalène)

  • huile de son de riz à préférer à la levure de riz rouge qui contient des statines sans oublier toutefois que comme le soulignent le Dr. Michel de Lorgeril et Patricia Salen, abaisser le cholestérol par des statines ou des margarines aux stérols végétaux ne diminue ni le risque d’infarctus ni celui d’AVC car ces maladies,expliquent-ils, "sont des maladies du mode de vie, qui ne peuvent être prévenues ou guéries qu’en modifiant son alimentation, en se livrant à un minimum d’exercice physique, en diminuant son stress".

  • lecithine de soja

    4/ Une diététique appropriée:

  • diminuer la consommation de produits carnés, laitiers et de manière générale riches en graisses saturés ainsi que les produits sucrés (inflammatoires)

  • privilégier des aliments riches en fibres (qui permettent de diminuer l’absorption  du cholestérol au niveau intestinal et donc dans le sang), vitamines et minéraux comme les fruits, légumes, céréales complètes...

  • consommer des aliments contenant les bonnes graisses (les acides gras oméga 3, 6 et 9), qui luttent contre l’excès de cholestérol et préservent la souplesse des membranes cellulaires (huiles d'olive, noisette et avocat pour les oméga-9 colza, noix, chanvre, cameline pour les oméga-3... fruits secs oléagineux, poissons gras). Attention toutefois aux huiles trop riches en oméga-6 comme l'huile de tournesol, de pépins de raisin et de maïs car d'une part elles entretiennent l'inflammation et d'autre part elles diminuent les bénéfices des oméga-3 !

  • adopter des modes de cuisson sains : cuisson à l'étouffée et vapeur douce, proscrire les fritures, les cuissons au four au-delà de 180°

à jeudi prochain !