Proposition N°1 : Variez les textures et les couleurs

Légumes crus, mi- cuits et cuits qu’on associe à des rillettes de maquereaux.

Du cru : des carottes jaune d’or (variété ancienne) et du radis long d’automne hachés dans un mini-hachoir électrique avec des graines de courge.

Du mi- cuit : des bouquets de chou-fleur qu’on aura pris soin de garder croquants en salade avec des haricots de mer.

Du cuit : une galette de patate douce et fenouil cuite à la vapeur, toute moelleuse et légère. L’apport protidique : des rillettes de maquereaux aux graines de sésame noir.

Proposition N°2 : Variante végétarienne moelleuse

Je remplace les rillettes de maquereaux par un cœur fondant aux flocons de sarrasin et légumes. La protéine complète est obtenue par l’association flocons de sarrasin et œuf.

Proposition N°3 : Variante végétalienne pour les inconditionnels des pâtes

Je remplace les rillettes de maquereaux par un plat de lentilles et de pâtes sans gluten au coulis de courge et carotte. La protéine complète est obtenue par l’association légumineuse et céréale.

Option soupe en entrée :

Pour ceux et celles qui préfèrent se réchauffer en commençant par une soupe, une moulinée de racines et feuilles aux flocons de soja les régalera. (recette extraite de mon livre A table ! Sans gluten & sans lait – mes recettes à index glycémique bas)

Un dessert ?

Mieux vaut éviter sachant que le sucre en fin de repas bloque la digestion. Mais si une pointe de douceur vous semble indispensable, alors optez pour 2 carrés de chocolat noir (75% de cacao minimum) ou une compote de fruits sans sucres ajoutés