• sans gluten et sans lactose afin, même si aucune intolérance n'est révélée, de cesser de temps en temps de manger des aliments que nos enzymes digestives n'ont pas la capacité de digérer correctement et qui altèrent l'intestin grêle en enflammant sa paroi. Cette inflammation silencieuse se transforme petit à petit en inflammation chronique, laquelle est à l'origine de nombreuses pathologies.

  • favorisant l'équilibre acido-basique , équilibre très important, car lorsque le corps est durablement trop « acide », ce qui se mesure par un pH urinaire bas, s'installe une acidose chronique, source de nombreux troubles de santé : affections articulaires (arthrose, arthrite, ostéoporose,crises de goutte...) troubles gastriques (reflux gastrique, ulcères, aphtes..) affections de la sphère ORL (rhinites, sinusites, bronchites...) maladies de peau (eczéma, boutons, ...) crampes musculaires... etc.

  • dont l' Index Glycémique est bas afin d'éviter des pics d'insuline car à plus ou moins long terme, la consommation répétée d’aliments qui ont un indice glycémique élevé peut conduire les cellules de l'organisme à ne plus être sensibles à l'insuline, hormone sécrétée par le pancréas, qui leur permet l’utilisation du glucose et d'éviter que le sucre ne reste trop dans le sang. Cette « résistance » à l'insuline se traduit donc par un trop plein de sucre dans le sang et peut provoquer l’obésité, l’hypertension et le diabète de type 2.

  • introduisant des aliments « vivants », riches en enzymes, vitamines, minéraux, phyto-nutriments, anti-oxydants protecteurs afin de conserver un bon niveau d’énergie : algues, graines germées, produits lacto-fermentés, fruits & légumes de saison consommés crus à maturité, fruits et graines oléagineux...

  • respectant les combinaisons alimentaires pour une bonne digestion des aliments par notre organisme : ce n’est pas ce que nous ingérons qui nous nourrit, mais ce que notre organisme assimile !