Avant de passer en revue les anti-inflammatoires naturels, sachez qu'il est nécessaire de drainer l'organisme pour éliminer les déchets acides et les toxines qui l'encombrent, surtout à la sortie de l'hiver.

Une tisane bien choisie, outre des plantes à action anti-inflammatoire n'oubliera pas un draineur du foie (Artichaut,Romarin, Chardon-marie, Boldo, Chrysanthellum...) associé  à des diurétiques doux qui, de plus, aident l'organisme à se reminéraliser (ortie, feuilles de cassis,  feuilles de bouleau...)

Les plantes anti-inflammatoires qui ont fait leurs preuves :

L'harpagophytum (Harpagophytum procubens) ou griffe du diable. Ce sont les racines de cette plante récoltée dans les déserts sablonneux d’Afrique du Sud et de Namibie qui renferment des substances anti-inflammatoires et analgésiques.
L'harpagophytum serait aussi efficace que des médicaments allopathes, sans les effets secondaires, pour calmer les inflammations et les douleurs de l’arthrose si l'on en croit l'ensemble des études conduites sur le sujet. Une étude* publiée en 2006 a conclu que l'harpagophytum était significativement efficace à partir de 50 mg d'harpagosides.)

* Gagnier JJ, van Tulder M, Berman B, Bombardier C (2006). Gagnier, Joel J. ed. Herbal medicine for low back pain. Cochrane Database Syst Rev (2): CD004504.


la Reine des près (Filipendula ulmaria) surnommée "aspirine végétale" car son effet anti-inflammatoire est dû aux dérivés salicylés qu'elle contient. (donc contre-indiquée en cas d'allergie ou d'intolérance à l'aspirine)


Le Frêne (Fraxinus excelsior)
: ce sont ses feuilles que l'on utilise et qui ne présentent aucune contre-indication.


Le Saule blanc (Salix alba)
: l'écorce de cet arbre possède des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques grâce à sa richesse en dérivés salicylés (même contre-indication que la Reine des prés)


La Vergerette du Canada
(Erigeron canadensis)
: originaire d’Amérique du Nord, cette plante pousse dans toutes les régions tempérés d’Europe et d’Amérique et on la trouve bien entendu en France. Très bon anti-inflammatoire et antalgique, elle excelle dans le traitement au long cours de l’arthrose.

L'apport indispensable de silice pour traiter le terrain :

L'Ortie, la Prêle, le Bambou tabashir

Le trio gagnant :
Harpagophytum : anti-inflammatoire et analgésique
+
Cassis : anti-rhumatismal, diurétique , draineur des toxines (de préférence à prendre en gemmothérapie)
+
Prêle et Bambou tabashir en alternance : reminéralisants, véritables "réservoirs" de silice, ils stimulent la synthèse du collagène contenu dans les tissus osseux et conjonctif (reconstitution des cartilages et  nette amélioration de la mobilité des articulations)