• Rétablir un équilibre entre les oméga-6 et les oméga-3 : les oméga-6 conduisent l'organisme à fabriquer des substances inflammatoires tandis que les oméga-3 permettent au contraire de lutter contre cette inflammation.

    Il convient donc de bannir de sa cuisine les huiles trop riches en oméga-6 : ce sont celles de tournesol, pépins de raisin et maïs. Et de les remplacer par un mélange « fait maison »d' huile d'olive et d'huile de colza dont le ratio oméga- 6/oméga-3 est le plus équilibré pour assaisonner crudités et légumes cuits (pour la cuisson, utiliser l'huile d'olive riche en oméga-6 mais également en oméga-9 qui freinent l'inflammation)

    Par ailleurs il est nécessaire de limiter les graisses saturées (beurre, produits laitiers, viande grasse) et de consommer trois fois par semaine des poissons gras riches en oméga-3 (sardines, saumon, maquereau, anchois). Côté végétaux, il est recommandé de manger tous les jours des noix ou des graines de lin moulues ainsi que du pourpier, de la mâche et des épinards.

  • Épicer ses plats avec du gingembre et du curcuma deux anti-inflammatoires naturels majeurs. Attention pour bien assimiler la curcumine il est indispensable de l''associer à un peu de poivre et de matière grasse !

  • Améliorer les défenses antioxydantes : consommer des aliments riches en antioxydants (vitamines C, E, caroténoïdes, polyphénols) neutralise les radicaux libres dont le nombre augmente lorsque les articulations sont douloureuses. Augmenter sa portion de fruits et légumes , de légumineuses, de noix, amandes et graines oléagineuses riches en vitamine E , boire du thé vert riche en polyphénols...

    Côté fruits, privilégier les baies et fruits rouges, les agrumes, les kiwis, l'ananas, les prunes et pruneaux et les dattes.

    Côté légumes, privilégier les crucifères (tous les choux, les radis, navets, rutabagas...) riches en vitamines C et K, les tomates, poivrons rouges et épinards riches en caroténoïdes mais également l'ail, le céleri et les artichauts.

  • Veiller à consommer des vitamines et minéraux indispensables pour renforcer les os : apporter du calcium mais pas en sur-consommant du lait et les produits laitiers, riches en mauvaises graisses, acidifiants pour l'organisme et dont le calcium n'est assimilable qu'à 30 % . Les sardines avec leurs arêtes, les amandes, les raisins secs, les légumes crucifères (chou de Bruxelles, brocoli, chou frisé, chou chinois, etc. ) sont d’excellentes sources de calcium assimilable à 70 %. Et le saviez-vous, 100 g de chou chinois contiennent autant de calcium qu’un verre de lait  ? De plus, associé à la vitamine C, ce minéral réduit les douleurs de l’arthrose du genou et de la hanche après seulement deux semaines de supplémentation (1)

    Quant aux vitamines D (huile de foie de morue, poissons gras, beurre...) et K (présente dans les légumes verts à feuilles et le persil), elles favorisent l’absorption et la rétention du calcium. La vitamine D possède des propriétés anti-inflammatoires.

    Enfin, le potassium (notamment fruits et légumes dont la banane et les épinards et les haricots blancs secs) permet de limiter les fuites de calcium osseux, en neutralisant les effets d’une alimentation à tendance acide.

  • Adopter un régime se rapprochant le plus possible de celui du Dr Seignalet en limitant fortement le gluten et les produits laitiers

  • Garder son poids de forme car les articulations souffrent de surpoids en privilégiant des aliments à index glycémique bas ou modéré, c'est-à-dire qui n'augmentent pas le taux de sucre sanguin : suppression des aliments à base de farines blanches (pain, pâtes, riz...), des céréales soufflées du petit-déjeuner, toutes les sucreries... et leur préférer céréales complètes, légumineuses, fruits secs...

    (1) Jensen NH. : [Reduced pain from osteoarthritis in hip joint or knee joint during treatment with calcium ascorbate. A randomized, placebo-controlled cross-over trial in general practice] Ugeskr Laeger. 2003 Jun 16;165(25):2563-6.