Tout d'abord petit rappel sur les bienfaits de la lacto-fermentation :

la lacto-fermentation permet aux légumes de conserver leurs enzymes, ce sont donc des aliments vivants, riches en oligo-éléments, minéraux et vitamines.  De plus la lacto-fermentation augmente leur teneur en vitamine C et en vitamines du groupe B (notamment la B12), elle  facilite la digestion et, surtout, régénère la flore intestinale et donc augmente l'immunité.

Riches en potassium ces jus permettent de rétablir l'équilibre acido-basique et peuvent vous protéger en cas d’ulcère à l’estomac. Chaque jus possède ses vertus propres : le jus de carotte purifie peau et foie, le jus de betterave vitalise et nettoie les intestins, le jus de chou favorise un bon équilibre digestif et intestinal en particulier....

Qui fait la cure pour la première fois choisira une monodiète de 3 jours seulement !

Pour une première expérience la cure peut s'étaler sur 6 jours, soit : 1 jour de préparation de l'organisme, 3 jours de monodiète de jus de légumes lacto-fermentés, 1 jour de rupture de monodiète et 1 jour de reprise alimentaire.

Il ne faudra pas oublier de bien boire tout au long de la journée : au moins 1,5 à 2 litres d’eau minérale par jour ou des tisanes de plantes ou de fruits sans sucre.

Quels jus choisir ?

des jus de légumes de bonne qualité et certifiés issus de l’agriculture biologique, il existe plusieurs marques sur le marche, par exemple les jus Voelkel satisfont à ces deux conditions

La cure sur 6 jours nécessite 6 bouteilles de 75 cL de jus, par exemple :

1 jus de choucroute

1 jus de carottes
1 jus de céleri

1 jus de betteraves
2 jus de mélange de légumes

Comme il est recommandé de boire ces jus en 5 prises quotidiennes, il est commode de les boire dans des verres de 25cL sauf pour le jus de choucroute dont une petite quantité suffit.

Grille mode d'emploi

La veille de la préparation de l'organisme, supprimez les graisses saturées (graisses animales), les sucreries, le café, l'alcool et bien sûr... le tabac ! Adoptez un rythme de vie plus lente, centrez-vous, écoutez-vous, prenez ce temps pour vous...



Petit-Déj.

10 heures

Déjeuner

16 heures

Dîner

Jour de préparation (1er jour)

1 petit verre de jus de choucroute,
salade crue de carottes + pommes + noix trempées

ou

une salade de fruits frais + des flocons de céréales nature et non soufflées + noix trempées*

1 petit verre de jus de choucroute

salade de crudités + graines germées ou trempées*  +

1 yaourt de soja

1 petit verre de jus de choucroute

Salade tiède de légumes cuits

ou

1 potage aux légumes frais non mixés, tiède et peu salé

+ graines germées ou trempées*

Du 2ème au 4ème jour (3 jours de cure ou monodiète)

1 petit verre de jus de choucroute + 1 verre d'un des 5 autres jus

1 verre d'un des 4 autres jus

1 verre d'un des 3 autres jus

1 verre d'un des 2 autres jus

1 verre du jus restant

Rupture de la monodiète

(5ème jour)

1 pomme cuite ou tout autre fruit de saison cuit sans sucre ajouté

1 verre de  jus 

1 potage aux légumes frais non mixés, tiède et peu salé

1 verre de  jus 

1 potage aux légumes frais non mixés, tiède et peu salé

Reprise alimentaire

(6ème jour)

mangez léger, sans produits animaux et sans sucre, en continuant à boire un peu de jus


Rupture de la monodiète
: il est important de prendre le premier repas solide en mangeant lentement et en mâchant bien car l'organisme reprend doucement la production des suc digestifs

* Concernant les noix et graines trempées :

Laisser tremper la veille à température ambiante dans un peu d'eau tiède.

Graines possibles : tournesol, courge, lin (favorise la transit)...

et les graines germées à faire soi-même :

Laisser tremper la veille à température ambiante dans un peu d'eau tiède puis les égoutter et les laisser germer dans une passoire pendant 48h environ à température ambiante en les humidifiant deux ou trois fois par jour.


Cette cure, inspirée de la cure du thérapeute autrichien Rudolf Breuss, draine l'organisme de ses toxines et permet d'alcaliniser le sang, donc de contribuer à rétablir l'équilibre acido-basique.

Elle peut se répéter à chaque changement de saison.

Elle peut et doit être l’occasion d’analyser notre rapport à la nourriture et notre relation au corps, de comprendre qu'une majorité de nos désordres de santé sont dues à une mauvaise hygiène intestinale causée par des excès alimentaires ou plus fréquemment encore par une alimentation irrationnelle non adaptée à notre tempérament , à nos capacités digestives et ne tenant pas compte des incompatibilités alimentaires entre les divers groupes d'aliments. Alors, les conseils d’un "éducateur de santé" en naturopathie et en nutrition prennent tout leur sens et permettent d’envisager sereinement la reprise alimentaire et la poursuite d’une bonne hygiène de vie.

Car comme n'hésite pas à l'écrire, le Pr. Joyeux, cancérologue bien connu, « Hippocrate avait raison: l'alimentation peut devenir notre seul médicament. C'est la base de la médecine préventive, celle vers laquelle nous devons de plus en plus nous tourner. »