Reminéraliser et relancer l'organisme par les compléments alimentaires sous forme :

  • de gélules de plantes : prêle et ortie en association mais aussi harpagophytum, bambou, lithothamne …

  • de macérâts glycérinés unitaires ou associés : pin (bourgeons), ronce (jeunes pousses), séquoia (jeunes pousses), bouleau (bourgeons), cornouiller ( bourgeons), cassis (bourgeons), romarin (jeunes pousses), séquoia (jeunes pousses), chêne (bourgeons), genévrier (jeunes pousses)... 

  • de complexes en nutrithérapie : magnésium marin, calcium, vitamine B6, D et C...

  • d'extraits fluides et pur jus (sans alcool) : argousier, acérola, cassis, cynorhodon... 

  • d'hydrolats : cannelle, laurier noble, romarin, thym, sarriette, menthe ... 2 cuillères à soupe dans 1 L d'eau à boire dans la journée

  • de complexes bénéfiques pour le tonus et l'immunité : ginseng rouge et gelée royale , associés éventuellement avec de l'acérola ou de l'échinacée

  • des plantes en unitaires ou des complexes de plantes et acides aminés pour lutter contre la fatigue  : Maca, Guarana, Maté, Eleuthérocoque...

  • de jus de « superfruits », c'est-à-dire de fruits exceptionnellement riches en antioxydants, très concentrés en caroténoïdes,flavonoïdes, vitamines C et E... : jus de Goji, Grenade,Mangoustan, Noni

  • la poudre de jus d'Orge : véritable concentré d'enzymes, acides aminés, de vitamines, minéraux et oligoéléments qui à la fois facilite la digestion, l'assimilation et l'élimination, renforce les défenses naturelles et a des propriétés énergisantes.

    Le petit plus ! Remplacer le café du matin par une tisane dynamisante : thym & sauge ou romarin & sauge ou romarin, pin, sauge & thym (attention pas de sauge si cancer car effet « œstrogène-like »)

Surveiller et éventuellement pallier ou réparer de possibles désordres caractéristiques du printemps

Des paramètres qui méritent toute notre attention au printemps

* la baisse de moral au sortir de l'hiver

- le recours aux plantes adaptogènes majeures :

Les plantes adaptogènes permettent de résister au stress et autres  agresseurs, de s'adapter à un changement ou effort exceptionnels  : Rhodiola rosea, Ginseng, Eleuthérocoque (ginseng russe), Gelée royale, Maca, Astragale, Lapacho, auxquelles, sans être réellement adaptogènes on peut ajouter pour leurs propriétés remarquables l'Echinacée (plante majeure de l'immunité), Griffe du chat (troubles inflammatoires et stimulant de l'immunité) le Schitaké (immuno-stimulant)

- les « indispensables » contre les états dépressifs :

  • le Millepertuis ( Hypericum perforatum) qui contient de l'hypéricine, identifié comme agent anti-dépresseur . Mais il est également efficace contre les troubles du sommeil, les désagréments des décalages horaires, les états nerveux, les déséquilibres dus aux changements de saison : à prendre sous forme d'extrait hydro-alcoolique à raison de 25/30 gouttes 3 fois par jour ou en capsules huileuses 4/6 gélules par jour en cure prolongée car il faut compter trois semaines pour ressentir les effets.

  • Le Ginkgo biloba : mieux connu poursuivre favoriser la circulations sanguine surtout cérébrale et stimuler les performances intellectuelles, il joue également un rôle d'anti-dépresseur (arbre qui est resté identique depuis des millénaires et le seul à avoir résisté aux retombées atomiques d'Hiroshima, c'est un arbre sacré)

  • L'Eschscholtzia qui aide au maintien d'un bon moral et favorise la détente et le sommeil

  • Le Griffonia  qui est riche en 5-HTP, acide aminé que notre organisme produit naturellement, précurseur de la sérotonine dont le taux insuffisant est responsable de l'humeur dépressive, anxiété...Cette plante s’impose de plus en plus comme une alternative naturelle et sans effets secondaires aux antidépresseurs chimiques.

  • Le Basilic sacré  qui calme et apaise le mental, renforce la résistance au stress et au surmenage intellectuel 

    Ne pas oublier de se supplémenter en oméga 3 et notamment en poissons gras : sardines, anchois, saumon qui sont d'excellents régulateurs du système nerveux.

* rééquilibrer la flore intestinale et stimuler le transit intestinal

pour rétablir son rôle de barrière naturelle vis à vis des agressions extérieures

- prébotiques et probiotiques qui renfermeront des « bonnes » bactéries comme Lactobacillus acidophillus, Lactobacillus bulgaricus...etc (Plusieurs laboratoires en proposent : Prebio 7 de Phytonic-Iphar, Bioprotus de Carrare... complexes de plantes et probiotiques en gélules : Transit de Diet Horizon, Nutri-Zyme de Natur'Plus...)

- protéines de petit lait (si pas d'intolérance à la caséine) qui ont la capacité augmenter les niveaux de glutathion (protéine synthétisée à partir de trois acides aminés : la cystéine, la glutamine et la glycine, à la fonction anti-oxydante indispensable au bon déroulement de la détoxification par le foie) de renforcer l'efficacité du système immunitaire et d'améliorer la fonction hépatique.

- légumes et jus de légumes lacto-fermentés

* surveiller le système respiratoire

à cause des premiers pollens dispersés par le vent

en cas d'allergie, prendre un complexe "voies respiratoires" composé par exemple de bourgeons d'Aulne, Cassis, Charme et Églantier (ou rosier sauvage) ainsi que du Zinc qui stimule les défenses naturelles (le zinc est le minéral des allergies !). Une cure d'extrait de pépins de pamplemousse ou de propolis pourra également améliorer l'état de l’allergique (j'ai une petite préférence pour Api'energie du laboratoire Aagard qui contient les deux plus de l'échinacée, de l' acérola, des HE de ravintsara et citron...)

Le saviez-vous ? La gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui utilise les bourgeons et jeunes pousses d’arbres et d’arbustes. Récoltés frais puis mis en macération dans un mélange d'eau, d'alcool et de glycérine, ils sont de véritables concentrés de nutriments (vitamines, oligoéléments, minéraux...) et renferment la puissance énergétique de la future plante.